Ecouter le mot je Je

Définitions

Dictionnaire Larousse de la langue française numérisé

  • p.p. Forme atone du pronom personnel, sujet du verbe à la première personne du singulier, désignant le locuteur, la personne qui parle, sans distinction de sexe : Je mange. J'aime. Que dis-je ? Qu'ai-je fait ?
  • n.m. Principe de la connaissance chez Hegel, par opposition au moi qui reflète la personnalité ; sujet qui parle, qui énonce, au titre de support de l'inconscient, chez Lacan.

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • p.p. Pronom de la première personne du singulier. Peut aussi bien être masculin que féminin. Utilisé exclusivement en tant que sujet. Devant une voyelle ou un h muet, il s’élide en j’.

Cordial dictionnaire français en ligne version 21

  • p.p. Première personne du singulier.
  • n.m.s. Ego.

Le littré

  • Sens 1: Il s'emploie toujours comme sujet de la proposition, et jamais comme régime ou complément : je dis, je fais, je lirai, je hais.Quand le verbe commence par une voyelle ou une h non aspirée, on élide l'e : j'aime, j'honore.
  • Sens 2: Il est quelquefois séparé du verbe dans certaines formules, par l'énonciation des qualités de celui qui parle. Je soussigné, conservateur des hypothèques, certifie que…L'ancienne langue, pour laquelle moi était toujours un régime, et qui disait : qui a fait cela ? je, permettait les séparations de je et de son verbe. Cette tournure se trouve encore dans Scarron : Dans la langue actuelle, quand on veut employer une tournure semblable, il faut dire : moi qui, je… Moi qui vous parle, je l'ai vu de mes yeux.
  • Sens 3: Il se met après le verbe, dans les façons de parler interrogatives ou admiratives, comme : que ferai-je ? que répondrai-je ? où suis-je ?Il s'y met quand le verbe se trouve enfermé dans une espèce de parenthèse, comme : Il s'y met dans ces phrases-ci et autres semblables : Dussé-je en périr, fussé-je au bout du monde, quand je devrais en périr, quand je serais au bout du monde. Il s'y met dans des phrases où le doute s'exprime, comme : Peut-être irai-je, peut-être n'irai-je pas. Encore ne sais-je. Il s'y met aussi quand le verbe est précédé de la conjonction aussi ou de certains adverbes, comme : Aussi puis-je vous assurer… ; en vain prétendrais-je le persuader ; inutilement voudrais-je m'y opposer. Lorsqu'il est ainsi placé après le verbe, c'est toujours immédiatement, sans qu'on puisse rien mettre entre deux.
  • Sens 4: Dans ces circonstances, c'est-à-dire je étant placé après son verbe, si le verbe est au présent de l'indicatif et de la première conjugaison, on accentue l'e final, et d'un e muet on fait un é fermé. On l'accentue encore, si le sens de la phrase demande l'emploi du présent du subjonctif ou de l'imparfait du même mode, comme : je dusse, je puisse, on écrira : dussé-je, puissé-je. On accentue l'e final du verbe, parce qu'alors le verbe et le pronom ne forment qu'un seul mot et que dans notre langue il est impossible qu'un mot se termine par deux syllabes muettes.
  • Sens 5: Quand le verbe qui doit être suivi du pronom je se trouve d'une seule syllabe ou terminé par deux consonnes, on prend alors une autre tournure pour ne pas choquer l'oreille, et, au lieu de dire : dors-je, mens-je, m'endors-je, on dit : est-ce que je dors ? est-ce que je mens ? est-ce que je m'endors ?Cependant on trouve de ces monosyllabes avec le pronom je dans les meilleurs auteurs. Dans toutes ces expressions l'oreille doit être juge. C'est par plaisanterie que P. L. COURIER fait dire à un soldat : Le principe par lequel l'oreille juge, c'est d'admettre dors-je, sers-je, etc. quand ils ne portent pas l'accent phraséologique, et de les rejeter quand ils le porteraient.
  • Sens 6: Je, comme tous les pronoms personnels, se répète forcément dans deux cas : premièrement, quand il y a deux propositions de suite où l'on passe de l'affirmation à la négation et de la négation à l'affirmation ; secondement, quand les propositions sont liées par toute autre conjonction que les conjonctions et, mais, ni.Dans tous les autres cas, on consulte l'harmonie et l'élégance de la phrase pour répéter ou non le pronom.
  • Sens 7: Je ne sais quoi, ou, substantivement, un je ne sais quoi, voy. SAVOIR.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot je.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot je est valide au Scrabble et rapporte 9 points .