Ecouter le mot conseil Conseil

Définitions

Dictionnaire Larousse de la langue française numérisé

  • n.m. Avis, indication donnés à quelqu'un par quelqu'un d'autre pour le diriger dans sa conduite, dans ses actes ; recommandation : Demander un conseil à un ami.
  • n.m. Indication sur une manière d'agir que l'on découvre en faisant référence à quelque chose ; incitation : Écouter les conseils de l'expérience.
  • n.m. Personne, souvent spécialisée, à qui on s'adresse pour avoir un avis sur une question, dans un domaine précis (peut s'employer en apposition, avec ou sans trait d'union) : Un conseil en gestion. Un ingénieur-conseil.
  • n.m. Assemblée de personnes chargées de fonctions consultatives, délibératives, administratives, juridictionnelles, etc. : Le conseil municipal.
  • n.m. Séance tenue par des personnes qui délibèrent : Assister au conseil.
  • n.m. Franc-maçonnerieNom donné à certains ateliers supérieurs.

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • n. Avis que l’on donne à quelqu’un sur ce qu’il doit faire ou ne pas faire.
  • n. (Figuré) Ce qui nous détermine à faire ou à ne pas faire quelque chose, en parlant des choses, des passions, etc., qui nous portent, qui nous animent.
  • n. (Vieilli) Résolution, parti.
  • n. (Au pluriel) (Soutenu) Vues, principes qui dirigent une personne.
  • n. (Religion) (Au pluriel) (Par ellipse) Conseils évangéliques
  • n. (Affaires) Personne dont on prend conseil.
  • n. (Politique) Assemblée permanente ou réunion extraordinaire, instituée ou convoquée pour délibérer, pour donner son avis sur certaines matières.
  • n. (Par extension) Séances d’un conseil. (Par extension) Lieu où siège un conseil.

Cordial dictionnaire français en ligne version 21

  • n.m.s. Recommandation, avis donné sur ce qu'il faut faire ou éviter.
  • n.m.s. Incitation que l'on peut tirer de l'étude des événements.
  • n.m.s. Personne à qui l'on demande un avis.
  • n.m.s. Personne assistant une autre personne pour la gestion de ses affaires.
  • n.m.s. Assemblée ayant un pouvoir de délibération, non de décision.

Le littré

  • Sens 1: Opinion exprimée pour engager à faire ou à ne pas faire. Donner un conseil. Prendre conseil de quelqu'un, le consulter. Prendre conseil de quelque chose, se déterminer en considération d'une chose. Familièrement. Prendre conseil de son bonnet de nuit, prendre le temps de la nuit pour réfléchir. Ne prendre conseil que de sa passion, n'écouter qu'elle. Écouter les conseils de la raison, de la passion, de la vengeance, se laisser conduire par la raison, par la passion, par la vengeance. Être de bon conseil, ou être un homme de bon conseil, avoir la prudence nécessaire pour donner de bons avis.
  • Sens 2: Terme de religion. Ce qui se conseille, par opposition à ce qui est de précepte, à ce qui se commande.
  • Sens 3: Résolution, parti, dessein. Absolument: , résolution habile.
  • Sens 4: Au pluriel: , vues, principes qui dirigent. Il n'y eut dès lors en ses conseils qu'irrésolution et faiblesse.
  • Sens 5: En parlant de la Providence, décrets. Se dit aussi au singulier.
  • Sens 6: La personne dont on prend avis. Avocat chargé de la cause de quelqu'un. Tout accusé a le droit de se choisir un conseil. Conseil judiciaire, personne nommée pour assister un prodigue dans certains actes.
  • Sens 7: Assemblée qui a à délibérer sur certaines affaires publiques ou privées. Tenir conseil, se consulter sur ce qu'il convient de faire. Fig. Fig. Il a bientôt assemblé son conseil, c'est-à-dire il a bientôt pris son parti. Fig. En langage de marine, on dit, quand il fait calme, que les vents sont au conseil. Séance d'un conseil. Chambre du conseil, chambre où les juges se retirent pour délibérer. Grand conseil, petit conseil, nom des assemblées qui gouvernent les cantons suisses. Conseil des Anciens, conseil des Cinq-Cents, nom des deux assemblées dans la constitution de 1795, lors de l'établissement du Directoire ; la première, composée de 250 membres, approuvait ou rejetait les propositions de la seconde qui, composée de 500 membres, avait seule le droit de faire les propositions des lois.
  • Sens 8: Nom de différents corps chargés de délibérer ou donner leur avis sur des affaires publiques. Conseil exécutif. Conseil d'administration. Conseil de surveillance.Conseil général de département, et, absolument, conseil général, assemblée de notables élus par les administrés pour assister l'administration du préfet. Conseil d'arrondissement, assemblée de notables auprès du sous-préfet, chargée d'opérer la sous-répartition des impositions entre les communes. Conseil de préfecture, sorte de tribunal administratif dans chaque département, présidé par le préfet. Conseil municipal, assemblée de notables qui assistent le maire dans l'administration de la commune. Il s'est appelé aussi conseil de ville. Conseil supérieur de l'instruction publique, conseil présidé par le ministre, composé d'archevêques, d'évêques, de ministres protestants, d'un rabbin, de conseillers d'État, de membres de la magistrature et de l'Institut, de membres du conseil de l'université, d'inspecteurs généraux, recteurs et professeurs de facultés, et appelé à donner son avis sur différentes affaires. Conseil académique, conseil présidé par le recteur, composé d'un inspecteur de l'académie, d'un fonctionnaire de l'enseignement, du préfet ou de son délégué, de l'évêque ou de son délégué, d'un ministre protestant ou rabbin, s'il y a lieu ; du procureur général près la cour d'appel, des membres du conseil général, et chargé, conjointement avec le recteur, d'administrer l'académie. Conseil de l'université, conseil qui assiste le ministre de l'instruction publique dans ses fonctions. Conseil de guerre, assemblée des officiers généraux d'une armée pour délibérer sur le parti à prendre en des circonstances importantes ou difficiles. Conseil de fabrique, assemblée des notables d'une paroisse qui se forme pour délibérer sur les intérêts de la fabrique d'une église. Conseil de commerce, assemblée de notables commerçants. Conseil de prud'hommes (voy. PRUD'HOMME).
  • Sens 9: Nom de diverses juridictions.Conseil de guerre, tribunal qui exerce la justice militaire. Conseil de révision, tribunal militaire auquel on en appelle des arrêts des conseils de guerre. Conseil de révision, assemblée annuelle dans chaque département pour prononcer sur les dispenses de service militaire. Conseil nautique, conseil établi dans certains ports pour examiner la conduite des officiers de marine qui ont commandé un ou plusieurs bâtiments. Conseil des prises, commission extraordinaire établie autrefois en temps de guerre, pour juger les prises de navires capturés sur l'ennemi. Conseil de discipline (voy. DISCIPLINE). Terme de droit. Conseil de famille, assemblée de parents, présidée par le juge de paix, pour régler les intérêts des mineurs et des interdits. Autrefois, grand conseil, cour souveraine où les conseillers ne servaient que par semestre et qui connaissait des appellations de la prévôté de l'hôtel, des différends entre présidiaux, des matières bénéficiales, des contrariétés d'arrêt. Conseil des Dix, tribunal secret à Venise, qui, chargé de veiller à la sûreté de l'État, avait des pouvoirs illimités. Le conseil aulique, l'un des tribunaux suprêmes de l'empire d'Allemagne, où se jugeaient les procès des princes. Conseil provincial d'Artois, conseil souverain d'Alsace, de Roussillon, juridictions qui tenaient lieu de parlement dans les provinces.
  • Sens 10: Nom de différents conseils qui siégent ou siégeaient auprès du souverain. Conseil de cabinet, conseil le plus intime du prince.Conseil des ministres, ou, absolument, le conseil, la réunion des ministres assemblés pour délibérer sur les affaires de l'État. On dit aussi en ce sens conseil de cabinet. Conseil d'État, corps qui a dans ses attributions la charge de préparer les lois, ordonnances et règlements, de résoudre les difficultés en matière administrative et de juger les appels du contentieux administratif. Autrefois, conseil d'État se disait du conseil particulier où le roi examinait avec ses ministres les affaires de paix, de guerre, de politique étrangère. Conseil d'État se disait aussi d'un corps qui, en assemblée générale, était chargé de prononcer sur les demandes en cassation des arrêts des cours souveraines ; il s'appelait alors conseil des parties et conseil privé. Conseil d'en haut, conseil où présidait le roi et où se trouvaient le chancelier, les ministres d'État et autres personnes. Conseil de conscience, conseil particulier où étaient le roi, son confesseur et quelques autres et où l'on décidait diverses matières concernant le clergé ou l'état ecclésiastique. Le conseil privé, conseil particulier du souverain. Autrefois conseil des dépêches, celui où se traitaient devant le roi les affaires de haute administration intérieure. Autrefois conseil du roi, assemblée qui connaissait de tout ce qui intéressait l'administration générale du royaume. Conseil des princes, des grands seigneurs, des communautés, l'assemblée de leurs intendants, avocats et autres pour régler l'administration de leur maison.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot conseil.

Citations

  • Un conseil : ne buvez pas d'alcool au volant : vous pourriez en renverser !

    Coluche

  • Catherine et moi avons vécu une longue période de séduction en bonne et due forme. Si je devais donner un conseil à quiconque en matière de liaisons, je dirais que le long terme est très utile pour cultiver votre habilité à parler et vous comprendre mutuellement avant de plonger... charnellement.

    Michael Douglas

  • Cadeau bon marché : Conseil.

    Tristan Bernard

  • Celui qui donne un conseil ne fait que céder au plaisir de faire une confidence.

    Pierre Baillargeon

  • Comme tout le monde se trouvast estonné d'un conseil hardy et si avantageux.

    Jacques Amyot

  • Conseil. Petite monnaie d'usage courant.

    Ambrose Bierce

  • Du reste, il n'a rien fait que par votre conseil.

    Jean Racine

  • Heureux les princes qui souffrent un conseil amer.

    Honoré Gabriel Comte de Mirabeau

  • Le conseil le plus prompt est le plus salutaire.

    Jean Racine

  • Le père Barbeau inclinait à suivre ce conseil, mais la mère Barbeau s'en effraya.

    George Sand

Expressions

Expressions contenant le mot Conseil.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot conseil est valide au Scrabble et rapporte 9 points .