Ecouter le mot drapeau Drapeau

Définitions

Dictionnaire Larousse de la langue française numérisé

  • n.m. Pièce d'étoffe attachée à une hampe, servant autrefois d'enseigne militaire et devenue, depuis le XIXe s., l'emblème d'une nation, dont elle porte les couleurs.
  • n.m. Pièce d'étoffe servant d'emblème à une province, un organisme, etc. : Le drapeau olympique.
  • n.m. Emblème en papier, symbole du drapeau national ; figuration de navires, de troupes, etc. : Planter de petits drapeaux sur une carte.
  • n.m. Pièce d'étoffe ou de matière rigide fixée à un manche et servant de signal : Délimiter un terrain avec des drapeaux.
  • n.m. Symbole de la patrie, de l'armée : L'honneur du drapeau.
  • n.m. Personne, œuvre qui symbolise un parti, un courant de pensée : Être le drapeau des protestataires.
  • n.m. CirqueÉquilibre de force qui consiste à se tenir horizontalement à un support vertical (corde, barre, perche) ou à un porteur dans les figures du main-à-main.
  • n.m. InformatiqueInformation de service, entre deux chaînes de caractères, pouvant être positionnée et testée.
  • n.m. ŒnologieAppareil constitué par un serpentin métallique destiné à rafraîchir ou à réchauffer un moût en fermentation.

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • n. Pièce d’étoffe qu’on attache à une espèce de lance, de manière qu’elle puisse se déployer et flotter au vent, et qui sert à donner un signal, à indiquer un point de ralliement, à distinguer la nation ou le groupement d’individus qui l’arbore.
  • n. Enseigne d’une troupe, d’un régiment.
  • n. (Figuré) Honneur de toute l’armée et même pour toute la nation.
  • n. (Figuré) Cause pour laquelle on combat.
  • n. (Désuet) Haillon ; vieux morceau de linge ou d'étoffe.

Cordial dictionnaire français en ligne version 21

  • n.m.s. Tissu portant les couleurs ou l'emblème d'un pays, d'une organisation.
  • n.m.s. Tissu unicolore servant à donner un signal.
  • n.m.s. (au sens figuré) Emblème, signe de ralliement à une cause.

Le littré

  • Sens 1: Au sens primitif, pièce de drap ; ce qui sert à emmaillotter un enfant. On dit plutôt aujourd'hui lange.
  • Sens 2: Petit morceau de drap que le batteur d'or tient entre ses doigts. Terme de relieur. Drapeau à l'or, linge avec lequel le doreur, après avoir tout terminé, enlève l'or superflu en frottant toutes les places, et qu'il conserve à part jusqu'à ce qu'il soit suffisamment chargé de métal.
  • Sens 3: Haillon, vieux morceau de linge. Il ne se soutient non plus qu'un drapeau mouillé, se dit d'un homme faible au physique ou au moral. Vieilli en ce sens.
  • Sens 4: Pièce d'étoffe qui, mise au bout d'une lance, sert à distinguer par ses couleurs les nations ou les partis, et aussi à donner un signal. Le drapeau blanc. Le drapeau tricolore. Être sous les drapeaux, sous le drapeau, être en activité de service. Par métonymie, l'état militaire, ou plutôt l'armée. L'honneur du drapeau. Au plur.: Les drapeaux, les armées d'une puissance, d'un prince. Combattre sous les drapeaux de la France. Il suivit les drapeaux de Charles XII. Fig. Se ranger sous les drapeaux de quelqu'un, prendre parti pour lui. Fig. Fig.
  • Sens 5: En un sens restreint, l'enseigne d'une troupe, d'un régiment d'infanterie. Battre au drapeau, exécuter une certaine batterie de tambour qui a lieu lorsqu'un régiment reçoit ses drapeaux, ses étendards ou ses guidons. Dans l'ancienne armée, enseigne de chaque compagnie, les drapeaux d'un régiment signifiant le drapeau de tout le régiment et les enseignes des diverses compagnies. Et aussi charge d'enseigne. Le roi a donné un drapeau à ce brave soldat.
  • Sens 6: Pièce d'étoffe d'une couleur ou d'une autre, dressée pour quelque indication. Dans les villes assiégées, on place un drapeau noir sur les hôpitaux, pour avertir l'assiégeant de ne pas diriger son feu sur ces asiles.Drapeau rouge, drapeau qui, en vertu d'un décret de la Constituante, devait être déployé chaque fois que, proclamant la loi martiale, on se préparait à disperser un rassemblement factieux. Drapeau rouge, signal de ralliement pris quelquefois par une insurrection, ou par certaines opinions démocratiques exaltées. Drapeau noir, pavillon de quelques corsaires.
  • Sens 7: Terme de chirurgie. Bandage destiné à maintenir un appareil sur le nez.Nom vulgaire du ptérygion.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot drapeau.

Citations

  • Le drapeau porte à sa base une grosse excroissance que l'on appelle le porte-drapeau.

    Alfred Jarry

  • Ce n'est pas la crainte de la folie qui nous forcera à laisser en berne le drapeau de l'imagination.

    André Breton

  • Cours, assemble au drapeau nos braves combattants.

    Voltaire

  • Il faut faire passer avant toute chose l'honneur du drapeau.

    Jules Ferry

  • Si on veut faire un geste symbolique, il ne faut pas brûler le drapeau, mais le laver.

    Norman Thomas

  • L'Angoisse, atroce, despotique, - Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir.

    Charles Baudelaire

  • Le drapeau tricolore a fait le tour du monde avec le nom, la gloire et la liberté de la patrie.

    Alphonse de Lamartine

  • Les drapeaux sont des slogans optiques. Les hymnes nationaux sont des slogans musicaux.

    Arthur Koestler

  • Drapeaux aux fenêtres : linge sale des Etats.

    Sylvain Tesson

  • Les drapeaux acceptent les services des vents les plus exotiques.

    Sylvain Tesson

Expressions

Expressions contenant le mot Drapeau.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot drapeau est valide au Scrabble et rapporte 10 points .