Ecouter le mot éperon éperon

Définitions

Grand Dictionnaire de la langue française numérisé

  • n.m. Saillie d'un contrefort montagneux, d'un coteau, etc.
  • n.m. Madrier saillant à l'extrême avant de la proue d'un navire, au-dessous de la ligne de flottaison ou à hauteur du gaillard d'avant.
  • n.m. BotaniqueCornet pendant sous les sépales ou les pétales d'une fleur (capucine, violette, ancolie) ou sous un seul pétale (balsamine).
  • n.m. FortificationOuvrage formant un angle saillant.
  • n.m. Travaux publicsContrefort extérieur destiné à soutenir un bâtiment ou une muraille.
  • n.m. Petite tige métallique (parfois munie d'une molette dentée mobile) reliée à deux branches terminées par des courroies qui s'attachent au talon du cavalier pour renforcer l'action des jambes.

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • n. (Équitation) Pièce de métal à deux branches, qui s’adapte au talon du cavalier et dont l’extrémité pointue ou portant une molette sert à piquer les flancs du cheval pour le stimuler.
  • n. (Botanique) Prolongement en forme de tube de la corolle ou du calice (ne concerne parfois qu’un pétale ou sépale particulier).
  • n. Partie de la proue d’un bâtiment qui se termine en pointe et qui a plus ou moins de saillie en avant.
  • n. (Maçonnerie)
  • n. (Géographie) Partie d’un contrefort, d’une chaîne de collines ou de montagnes qui se termine en pointe.

Le littré

  • Sens 1: Petite branche de métal qui s'adapte aux talons, et est armée à l'extrémité d'une espèce de roue en étoile dont les pointes servent à exciter le cheval.Anciennement. Chausser les éperons, faire chevalier ; locution qui vient de ce que, en armant le nouveau chevalier, on lui chaussait ses éperons. Familièrement. Gagner ses éperons, se distinguer à sa première affaire ; et fig. bien mériter par ses actes Fig. Cet homme a besoin d'éperon, il a besoin d'être excité, poussé. Il a plus besoin de bride que d'éperon, d'être retenu que d'être poussé. Chausser de près les éperons à quelqu'un, poursuivre de près quelqu'un qui s'enfuit. Les ennemis se retiraient, notre cavalerie leur chaussa les éperons. Locution qui vieillit. Donner un coup d'éperon jusqu'à un certain endroit, y courir, y aller en diligence. Ce cheval n'a ni bouche ni éperon, il a la bouche dure et n'est pas sensible à l'éperon. Et fig. Cet homme n'a ni bouche ni éperon, il est stupide, insensible. Terme de manége. Souffrir l'éperon, se dit d'un cheval peu sensible à cette manière de la conduire. Avoir l'éperon délicat et fin, fuir l'éperon, connaître l'éperon, s'attacher à l'éperon, se manier aisément avec l'éperon, expressions qui toutes désignent un cheval facile à conduire et à stimuler. Journée des éperons, bataille perdue par les Français à Guinegate [1513], ainsi nommée parce que les Français firent plus usage de leurs éperons que de leurs armes ; et la bataille de Courtray [1302], perdue par les Français, ainsi dite à cause de la grande quantité d'éperons que les Flamands vainqueurs prirent sur les chevaliers tués dans la bataille.
  • Sens 2: Par analogie, ergot des coqs.
  • Sens 3: Ergot que les chiens ont aux jambes de devant.
  • Sens 4: Terme de botanique. Prolongement postérieur de la base du calice ou de la corolle de certaines fleurs. Terme de jardinage. Branches courtes, droites, parallèles à l'horizon. Éperon de la Vierge ou de chevalier, plante, pied d'alouette (delphinium consolida, L.).
  • Sens 5: Terme d'anatomie. Petite saillie formée, dans l'intérieur des artères, par leur membrane interne, au niveau de chacune de leurs divisions. Terme d'entomologie. Certaines épines insérées à l'extrémité du tibia de quelques insectes.
  • Sens 6: Partie de la proue d'un bâtiment terminée en pointe. Aujourd'hui les éperons des vaisseaux cuirassés sont des masses d'acier, à bord tranchant, qui occupent toute la hauteur de la proue.
  • Sens 7: Terme de guerre. Fortification en angle saillant, qui se fait au milieu des courtines, sur les bords des rivières, etc. pour garantir une place.
  • Sens 8: Tout ouvrage en pointe qui sert à rompre le cours de l'eau. Terme de marine. Pointe de rocher qui rompt les lames à l'entrée d'un havre. Ouvrage de maçonnerie terminé en pointe et servant d'appui à un bâtiment, à une muraille. Terme de géologie. Saillie brusque que présente le contre-fort d'une chaîne de montagnes.
  • Sens 9: Fig. et familièrement. Rides qui se forment au coin de l'œil des vieillards.
  • Sens 10: Terme d'eaux et forêts. Instrument pour repiquer en glands les clairières des bois.
  • Sens 11: Anciennement, couper les éperons, dégrader un chevalier.
  • Sens 12: Ordre de l'Éperon, ordre institué en 1266 par le roi de Naples.Ordre de l'Éperon d'or, ordre institué en 1559 à Rome par les papes, pour récompenser le mérite civil.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot éperon.

Citations

  • La raison se trouve entre l'éperon et la bride.

    Herbert George Wells

  • L'honneur doit être un éperon pour la vertu, et non pas un étrier pour l'orgueil.

    Charles Cahier

  • Je fais, en traversant les groupes et les ronds, - Sonner les vérités comme des éperons.

    Edmond Rostand

  • Le bruit de ses éperons accompagnait les éclats de sa voix.

    Anatole France

  • Un parabole: il porte toujours des éperons mais ne chevauche jamais.

    Georg Christoph Lichtenberg

Expressions

Expressions contenant le mot éperon.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot éperon est valide au Scrabble et rapporte 8 points .