Ecouter le mot devoir Devoir

Définitions

Dictionnaire Larousse de la langue française numérisé

  • v. tr. Avoir à payer de l'argent à quelqu'un, avoir à lui donner quelque chose pour une marchandise fournie, un service rendu, un prêt ; avoir une dette : Je dois 50 euros à mon épicier. Je lui dois une séance de cinéma.
  • v. tr. Être tenu, obligé, de faire quelque chose pour quelqu'un : Je vous dois des excuses.
  • v. tr. Tenir quelque chose de quelqu'un, l'avoir obtenu grâce à lui : C'est à vous que je dois d'avoir trouvé ce travail.
  • v. tr. Tenir de quelque chose telle ou telle caractéristique : Cette voiture doit sa sécurité à son système de freinage.
  • n.m. Obligation morale, considérée sous sa forme la plus générale : Avoir le sens du devoir.
  • n.m. Obligation particulière imposée par la morale, la loi, un règlement, les conventions sociales, etc. ; tâche à accomplir ; responsabilité, charge : Remplir son devoir de citoyen, ses devoirs religieux.
  • n.m. Travail, exercice d'écolier qui se fait par écrit et en dehors des cours : Des devoirs de vacances.
  • n.m. Association d'ouvriers unis par les liens du compagnonnage.
  • n.m. Nom générique du compagnonnage et de ses variantes (avec une majuscule en ce sens).

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • v. Avoir à payer une somme d’argent, à rendre ou à donner quelque chose que ce soit.
  • v. Être obligé à quelque chose par la morale, par la loi, par sa condition, par l’honneur, par la bienséance, etc.
  • v. Être dans la nécessité de. — Note : Il est alors suivi d'un infinitif.
  • v. Être redevable à, tenir de.
  • v. Il se dit aussi pour marquer qu’il y a une espèce de justice, de raison, de nécessité, etc., qu’une chose soit.
  • v. Être inévitable.
  • v. Suivi d’un infinitif, il joue aussi en quelque sorte le rôle d’un auxiliaire et se dit de ce qui paraît vraisemblable, probable, plus ou moins certain.
  • v. Il se dit de ce qu’on croit, ou qu’on présume, ou qu’on suppose qui arrivera.
  • v. À l’imparfait du subjonctif, et en tête de la phrase, il s’emploie dans le sens de quand même.
  • v. Il se dit aussi pour marquer l’intention qu’on a de faire quelque chose.
  • v. Se dit spécialement pour être dans l’obligation morale de se donner, de se dévouer à sa famille, à sa patrie, à ses amis.
  • n. Ce à quoi on est obligé par la raison, par la morale, par la loi, par sa condition, par la bienséance, etc.
  • n. Exercices scolaires qu’ont à faire les élèves dans un lycée, un collège, une école.

Cordial dictionnaire français en ligne version 21

  • v. Être obligé de faire.
  • v. Être obligé de payer, de s'acquitter d'un dû.
  • v. Être contraint par les normes sociales.
  • v. Être redevable de.
  • v. Être conduit fatalement (cela devait arriver)
  • v. Prévoir, avoir l'intention de (je dois appeler ce soir)
  • v. Advenir ou être probablement (il doit faire chaud, par ici en été)
  • Se devoir à quelqu'un : se dévouer.
  • Se devoir de : être dans l'obligation morale de.
  • n.m.s. Ce à quoi l'on est obligé par les règles sociales.
  • n.m.s. Travail écrit qu'un élève doit exécuter.

Le littré

  • v. tr. Sens 1: Avoir à payer une somme d'argent, ou à fournir toute autre valeur. Il doit plus qu'il ne possède. Devoir de l'argent, plusieurs journées de travail. Devoir plus d'argent qu'on n'est gros, être très endetté. Devoir du retour, devoir quelque argent en sus, après avoir fait un troc ; et fig. Absolument: . Il doit de tous côtés. Devoir à Dieu et à diable, à Dieu et au monde, au tiers et au quart, devoir de l'argent à un très grand nombre de personnes. Fig. Devoir tribut, être obligé de se conformer à. Fig. et familièrement. Il m'en doit, ou je lui en dois, il m'a offensé et je m'en vengerai. N'en devoir rien, n'en devoir guère, ne pas céder à, ne pas être inférieur. Ironiquement. Il ne lui en doit guère, il ne vaut pas mieux que lui. Ils ne s'en doivent guère, se dit de gens qui ont des torts réciproques ou qui ne valent pas mieux l'un que l'autre en certaines choses. Terme de comptabilité. Doit, par opposition à avoir, partie d'un compte établissant ce qu'une personne doit et ce qu'elle a reçu. Tenir ses comptes par doit et par avoir.
  • v. tr. Sens 2: Être redevable à, avoir obtenu par. Je lui dois tout. Je lui dois la place que j'occupe. Devoir, avec de et un verbe à l'infinitif, même sens. Devoir se dit aussi quelquefois en mauvaise part. Je lui dois tous mes maux. Être redevable à des choses, avoir obtenu par des choses. En parlant de ce qui a obtenu quelque chose par une certaine circonstance. Cette colline doit son nom à tel événement.
  • v. tr. Sens 3: Être tenu, obligé envers. Il ne doit compte de ses actions à personne. Absolument: . Se devoir à soi-même, être tenu en vertu de sa propre considération. Je vous dois cet avis, votre intérêt me commande de vous donner cet avis.
  • v. tr. Sens 4: Devoir, suivi d'un verbe à l'infinitif, exprime qu'une chose arrivera infailliblement. Tous les hommes doivent mourir.Il exprime une obligation morale. Un bon fils doit respecter son père. Il marque qu'il y a une sorte de justice ou de raison à ce qu'une chose soit. On devrait planter des arbres le long de cette route. On s'en sert pour marquer l'intention. Je dois aller demain à la campagne. Il marque aussi un futur indéterminé. Il doit partir demain. Il devait sortir hier. Nous devons chanter ce soir. Il doit y avoir demain une assemblée des actionnaires. Je dois prochainement recevoir de l'argent. Devoir exprime quelquefois une supposition. C'est lui qui doit avoir fait cela, on suppose que c'est lui qui a fait cela. Il indique en d'autres cas une simple croyance. Ces faits-là doivent être communs, je pense qu'ils sont communs.
  • v. tr. Sens 5: L'imparfait du subjonctif, placé en tête de la phrase, s'emploie dans le sens de quand même. Dussé-je être blâmé [quand même je serais blâmé], je vous soutiendrai. Dusses-tu y perdre de l'argent, il faut entrer dans cette affaire. Dût cela mal tourner, nous ne vous quitterons pas. Dussions - nous échouer, dussiez - vous échouer, dussent-ils échouer, nous essayerons.
  • v. tr. Sens 6: Se devoir, v. réfl.: Être dû, être obligatoire. Cela se doit.
  • v. tr. Sens 7: Être obligé de se consacrer à.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot devoir.

Citations

  • C'est le devoir qui crée le droit et non le droit qui crée le devoir.

    François-René de Chateaubriand

  • Le devoir des juges est de rendre la justice ; leur métier, de la différer. Quelques-uns savent leur devoir et font leur métier.

    Savinien de Cyrano de Bergerac

  • Quand le devoir ne se concilie pas avec la justice, il n'y a plus de devoir.

    Hypolite de Livry

  • Quand on mêle le devoir à l'amour, l'idée du devoir finit par absorber l'idée de l'amour.

    Louis Dumur

  • Je ne savais pas que c'était si simple de faire son devoir quand on est en danger.

    Jean Moulin

  • Le plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit et l'obéissance en devoir.

    Jean-Jacques Rousseau

  • Moi ! moi qui suis dit mage ou ange, dispensé de toute morale, je suis rendu au sol, avec un devoir à chercher, et la réalité rugueuse à étreindre ! Paysan !

    Arthur Rimbaud

  • Avec ce mot devoir, on fait danser le citoyen comme un ours avec une musette.

    Rémy de Gourmont

  • Dans les crises politiques, le plus difficile pour un honnête homme n'est pas de faire son devoir, mais de le connaître.

    Oscar Wilde

  • En moi aussi bien des choses ont été détruites que je croyais devoir durer toujours . . .

    Marcel Proust

Expressions

Expressions contenant le mot Devoir.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot devoir est valide au Scrabble et rapporte 10 points .