Ecouter le mot gorge Gorge

Définitions

Grand Dictionnaire de la langue française numérisé

  • n.f. Partie inférieure du cou ; gosier, larynx ou pharynx : Avoir mal à la gorge.
  • n.f. Littéraire. Seins, poitrine d'une femme.
  • n.f. Vallée encaissée, aux versants raides, creusée dans des roches dures et cohérentes.
  • n.f. Architecture et arts décoratifsLarge moulure creuse de profil curviligne. (C'est le contre-profil du tore.)
  • n.f. ChaussureFace antérieure d'un talon.
  • n.f. Manutention et stockageÉvidement semi-circulaire à la périphérie d'une poulie.
  • n.f. MécaniqueDans une pièce de révolution, rainure annulaire destinée à recevoir un autre élément (joint torique par exemple) ou à faciliter une opération d'usinage ultérieure (rectification d'une portée par exemple).
  • n.f. MenuiserieMoulure concave.
  • n.f. SerrureriePièce mobile soumise à l'action d'un ressort, qui immobilise le pêne dormant et le libère par action de la clef.
  • n.f. TechniquePartie d'un éventail constituée par l'ensemble des supports-brins entre la tête et la feuille.
  • n.f. Partie antérieure et latérale du cou d'un être humain, d'un oiseau : Serrer la gorge à quelqu'un.

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • n. Gosier, le dedans de la gorge.
  • n. (Architecture) Entrée d’une fortification du côté de la place. La gorge d’un bastion. La gorge d’une redoute, l’entrée de la redoute du côté de celui qui l’a construite pour se défendre.
  • n. Entrée, ouverture, orifice plus ou moins rétrécie de certaines choses. (Botanique) Entrée du tube d’une corolle, d’un calice ou d’un périgone.
  • n. (Désuet) Les seins.
  • n. (Par métonymie) Partie supérieure de la chemise d’une femme.
  • n. (Par métonymie) Ce qui entre dans la gorge de l’oiseau, l’aliment qu’on lui donne.
  • n. (Fauconnerie) Sachet supérieur de l’oiseau, qui se nomme vulgairement poche.
  • n. (Figuré) Siège de la voix.
  • n. Voix de la gorge.
  • n. Partie antérieure du cou de l’homme ou de l’animal.

Cordial dictionnaire français en ligne version 21

  • n.f.s. Anatomie. Partie antérieure du cou.
  • n.f.s. Rainure à fond arrondi.
  • n.f.s. Technologie. Partie creuse d'une poulie ou d'une roue permettant d'enrouler une corde.
  • n.f.s. Poitrine d'une femme.
  • n.f.s. Anatomie. Gosier, partie antérolatérale supérieure du cou, comprenant la luette, le palais et les amygdales.
  • n.f.s. Géographie. Vallée étroite et encaissée.

Le littré

  • Sens 15: Terme de manége. Gorge de pigeon, espèce d'embouchure pour le cheval.
  • Sens 14: Nom de différents oiseaux. Gorge blanche, sylvie grisette et mésange nonnette.Gorge bleue, la motacille suédoise de Gmelin et la fauvette gorge bleue de certains auteurs. Grosse gorge, le combattant, oiseau. Gorge jaune, le figuier ou fauvette trichas. Gorge noire, le rossignol des murailles. Gorge une, espèce de perdrix. Rouge gorge, voy ROUGE-GORGE.
  • Sens 13: Nom qu'on donne, dans les environs de Paris, au froment qui reste dans les gerbes après qu'on en a ôté la semence par un léger battage.
  • Sens 12: Pièce de bois en forme de gorge, qu'on place au bas d'une carte de géographie pour la maintenir tendue, et dans laquelle se loge la carte quand elle a été mise en cylindre sur son rouleau.
  • Sens 11: En termes d'architecture, une moulure concave.
  • Sens 10: Échancrure au bassin à barbe, dans laquelle on met le cou pour se faire faire la barbe.
  • Sens 9: Terme de fortification. Entrée d'une fortification du côté de la place. La gorge d'un bastion.La gorge d'une redoute, l'entrée de la redoute du côté de celui qui l'a construite pour se défendre. Demi-gorge, ligne qui va de l'angle de la courtine au centre du bastion.
  • Sens 8: Passage étroit entre deux montagnes.
  • Sens 7: Entrée, ouverture plus ou moins rétrécie de certaines choses. La gorge d'une tabatière. Les pots à fleurs seront marqués et contremarqués au corps ; la gorge ou collet et carré du pied seront marqués du poinçon du maître, Règl. du 30 déc. 1679.La gorge d'une poulie, la cannelure qui règne sur la circonférence d'une poulie, et dans laquelle passe la corde. Partie de l'éventail sur laquelle est attaché un clou rivé qui retient les brins. Espèce d'étranglement que l'on forme à l'orifice de la cartouche d'une fusée. La gorge d'une cheminée, la partie qui s'étend depuis le chambranle jusqu'au couronnement du manteau. En termes d'architecture, la gorge des chapiteaux dorique et toscan en est la partie la plus étroite qui se nomme aussi gorgerin et colerin. Terme de charpenterie. Gorge d'amaigrissement, entaillement fait à angle aigu dans une pièce de charpente. Terme de botanique. L'entrée du tube d'une corolle, d'un calice ou d'un périgone.
  • Sens 6: Le sein d'une femme. Elle a une belle gorge, la gorge plate, trop de gorge. La gorge, la partie supérieure de la chemise d'une femme.
  • Sens 5: Terme de fauconnerie. Gorge, le sachet supérieur de l'oiseau, qui se nomme vulgairement poche. Par métonymie, ce qui entre dans la gorge de l'oiseau, l'aliment qu'on lui donne. Enduire la gorge, se dit de l'oiseau qui digère trop vite les aliments. Donner bonne gorge, repaître généreusement un oiseau. Donner grosse gorge à un oiseau, lui donner une nourriture qui n'est pas détrempée dans l'eau. Gorge chaude, la chair des animaux vivants que l'on donne aux oiseaux de proie. Par extension. Fig. et familièrement. Faire gorge chaude de quelque chose, se l'approprier (emploi qui a vieilli). Il comptait avoir cette succession, et en faire une gorge chaude, une bonne gorge chaude. Fig. Faire des gorges chaudes, une gorge chaude de quelqu'un, ou de quelque chose, faire des plaisanteries, exercer sa malignité. Voler sur sa gorge, se dit de l'oiseau qui vole après le gibier, aussitôt après s'être repu ; et fig. d'une personne qui danse aussitôt après être sortie de table. Rendre gorge, se dit de l'oiseau qui rend la viande qu'il a avalée. Par extension, rendre gorge, rendre ou vider sa gorge, vomir après un excès. Fig. Rendre gorge, restituer par force ce qu'on a pris ou acquis par des voies illicites. Faire rendre gorge à quelqu'un, l'obliger à restituer ce qu'il a pris.
  • Sens 4: Terme de chasse. On dit qu'un chien a belle gorge, quand il a la voix grosse et forte.
  • Sens 3: Le dedans de la gorge, gosier. Mal de gorge. L'entrée de la gorge. Se mettre les doigts dans la gorge. Arroser la gorge, boire. On dit qu'un ris ne passe pas le nœud de la gorge, quand il est contraint, forcé. Rire, crier à gorge déployée, à pleine gorge, rire, crier de toute sa force. Par opposition à gorge déployée. À pleine gorge, en remplissant la gorge. Il sent l'eau-de-vie à pleine gorge. Fig. Fig. Faire rentrer à quelqu'un les paroles dans la gorge, l'obliger à rétracter ce qu'il a dit. Terme de musique vocale. Chanter de la gorge, chanter en resserrant la gorge avec effort. On dit dans le même sens : voix de la gorge.
  • Sens 2: Gorge se dit aussi des animaux. Le dogue prit le loup à la gorge. Pigeon à grosse gorge. Ce moineau est mâle, il a la gorge noire. Fig. C'est un franc mâle, il a la gorge noire, signifie : c'est un bon compagnon.
  • Sens 1: La partie antérieure du cou. Il a la gorge enflée. Mettre, tenir le poignard, le pistolet sur la gorge de quelqu'un. Tendre la gorge au couteau, ou, simplement, tendre la gorge, présenter la gorge pour être égorgé. Fig. Tendre la gorge, ne plus faire de résistance, renoncer à une résistance inutile. Tenir quelqu'un à la gorge, lui serrer la gorge avec les mains. Se tenir à la gorge, se dit de deux hommes qui se sont saisis l'un l'autre à la gorge. Fig. Tenir quelqu'un à la gorge, le réduire dans un état où il ne peut plus faire de résistance. Fig. En un autre sens, accabler, tourmenter. Fig. Prendre quelqu'un à la gorge, lui faire violence, le presser sans relâche. Fig. Tenir le pied sur la gorge à quelqu'un, lui mettre, lui tenir le pistolet, le poignard, le couteau sur la gorge, lui porter un poignard à la gorge, lui faire violence. Par plaisanterie, la bourse sur la gorge, en offrant de l'argent. Fig. Avoir le poignard, le couteau sur la gorge, se dit de la personne qui est l'objet d'une violence. Couper la gorge à quelqu'un, le tuer, l'égorger. Des voleurs lui coupèrent la gorge. Fig. Couper la gorge à quelqu'un, le ruiner, faire avorter ses desseins, lui faire le plus grand tort. Il se dit aussi de ce qui ruine, perd, fait tort. Cet argument, cette pièce lui coupe la gorge, lui ôte tout moyen de se défendre, de soutenir ses prétentions. On dit dans le même sens : Vous vous coupez la gorge par cette pièce. Fig. Couper la gorge à quelqu'un, lui gagner tout son argent au jeu. Se couper la gorge, se donner la mort en s'ouvrant la gorge. Se couper la gorge l'un l'autre, s'entre-tuer. Se couper la gorge avec quelqu'un, se battre avec lui. Il en a menti par sa gorge, il en a audacieusement menti ; locution prise des combats judiciaires du moyen âge. Cet homme est chatouilleux de la gorge, s'est dit d'un fripon exposé à être pendu.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot gorge.

Citations

  • L'accent, c'est pas dans la gorge des uns, c'est dans l'oreille des autres !

    Plume Latraverse

  • Le génie n'est que le chant du rouge-gorge à l'aube d'un printemps indolent.

    Khalil Gibran

  • Ce n'est pas en ouvrant la gorge d'un rossignol que l'on découvrira le secret de son chant.

    Marcel Pagnol

  • Et elle riait juste du rire, des petits coups de rire du fond de la gorge, tout en nerfs.

    Jean Giono

  • Il se mit à rire à gorge déployée comme si nous avions été seuls dans un salon.

    Marcel Proust

  • J'ai un chat dans la gorge mais il aura pas de lait.

    Jean-Marie Gourio

  • La fumée résineuse et refoulée brûlait ses yeux, irritait sa gorge déjà malade à cause du tabac.

    François Mauriac

  • Les pauvres gens ne soupçonnent jamais le diable, quand même il les tiendrait à la gorge.

    Johann Wolfgang von Goethe

  • On croit que tout est fini, mais alors il y a toujours un rouge-gorge qui se met à chanter.

    Paul Claudel

  • Une seule mousseline couvre sa gorge; et mes regards ont déjà saisi les formes enchanteresses.

    Pierre Choderlos de Laclos

Expressions

Expressions contenant le mot Gorge.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot gorge est valide au Scrabble et rapporte 7 points .