Ecouter le mot bec Bec

Définitions

Grand Dictionnaire de la langue française numérisé

  • n.m. Familier. Bouche de quelqu'un : Avoir la cigarette au bec.
  • n.m. Formation cornée, à bords généralement tranchants, recouvrant les deux mâchoires de certains vertébrés n'ayant pas de dents (oiseaux, tortues, têtards).
  • n.m. ZoologieOrgane préhenseur porté par la bouche de divers invertébrés, tel le bec-de-perroquet des mollusques céphalopodes.
  • n.m. Travaux publicsPartie profilée amont ou aval d'un pile de pont.
  • n.m. PréhistoireOutil de pierre taillée présentant une partie pointue bien dégagée. (Paléolithique final et épipaléolithique du nord de l'Europe.)
  • n.m. Physique, chimie, biologieAppareil de laboratoire produisant une flamme (bec à gaz) ou un courant d'air très chaud (bec électrique).
  • n.m. Musique Extrémité effilée de certains instruments à air (flûte à bec, clarinette). Petite lamelle fixée sur un sautereau (clavecin, épinette, virginal) et qui pince les cordes.
  • n.m. MarineExtrémité de la patte d'une ancre, d'un croc.
  • n.m. GéographiePointe de terre entre deux cours d'eau à leur confluent (le bec d'Ambès, le bec d'Allier).
  • n.m. Évasement conique du bord supérieur d'un récipient, guidant l'écoulement du liquide ; orifice tubulaire de même fonction dans une théière, une chevrette, etc.
  • n.m. Partie effilée et recourbée d'un objet : Casser le bec de sa plume.
  • n.m. Familier. Au Canada, en Suisse, baiser.

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • n. (Marine) Pointe qui termine la proue d’un navire.
  • n. Faux pli d’un vêtement mal ajusté.
  • n. (Architecture) Masse de pierre à l’avant d’un ouvrage appelée aussi avant-bec.
  • n. (Géographie) Partie de terre qui s’avance en pointe au confluent de deux cours d’eau ou à l’extrémité d’un promontoire maritime.
  • n. (Musique) Système d’embouchure de la clarinette, de la flûte, du hautbois, du galoubet, etc.
  • n. (Technique) Partie pointue d’un outil.
  • n. (Botanique) Prolongement plus ou moins étroit d’un fruit.
  • n. (Par extension) Pour désigner l’extrémité fonctionnelle d’un objet, d’un produit qui présente quelque ressemblance morphologique. Bec de gaz, appareil destiné à produire de la lumière ou de la chaleur grâce à une flamme obtenue en brûlant du gaz
  • n. (Zoologie) (Par extension) Pour d’autres races d’animaux lorsque leur bouche présente quelque ressemblance avec le bec d’un oiseau.
  • n. (Zoologie) Partie saillante, dure et cornée, formée de deux parties appelées mandibules, utilisé par les oiseaux pour attraper et consommer leur nourriture. Suivant les espèces, les becs présentent différentes formes et caractéristiques adaptées à leur mode de nourriture (bec court, long, plat, large, pointu, spatulé, crochu…).
  • n. Dispositif de certains ustensiles, plus ou moins en forme de bec, destiné à faire couler du liquide.

Le littré

  • Sens 13: En termes de blason, bec signifie les pendants du lambel.PROVERBEIl n'y a plus que le bec à ourler pour faire une canne, se dit quand on veut se moquer de gens impatients de voir finir un ouvrage. Bec cornu, voy. BEC-CORNU.
  • Sens 12: Terme d'architecture. Petit filet au bord d'un larmier, où il forme la mouchette pendante.
  • Sens 11: Extrémité aiguë et recourbée de l'aiguille du métier à bas.
  • Sens 10: En chirurgie, nom de plusieurs espèces de pinces plus ou moins longues et recourbées, dont la forme a quelque ressemblance avec le bec de certains oiseaux, et qui servaient à l'extraction des dents ou à celle de corps étrangers engagés dans une cavité ou dans l'épaisseur d'une partie quelconque. Bec-de-cane ; bec-de-corbin ; bec-de-cygne ; bec-de-lézard ; bec-de-grue ; bec-de-perroquet ; bec-de-vautour.
  • Sens 9: Bec de flûte, partie aplatie et qui se met entre les lèvres, de certains instruments à vent, comme la clarinette et le flageolet, qu'on rangeait et qu'on range encore sous le nom générique de flûte, bien que flûte, en un sens plus restreint, soit devenu le nom d'un instrument qui n'a pas de bec. De là l'expression de : en bec de flûte, pour exprimer tout ce qui a une forme allongée et pointue. Fracture en bec de flûte.
  • Sens 8: Angle saillant de la pile d'un pont. Avant-bec, arrière-bec, ce sont les angles d'une pile de pont, le premier opposé au fil de l'eau, le second de l'autre côté.
  • Sens 7: Pointe de terre au confluent de deux rivières. Le bec d'Ambès.
  • Sens 6: Extrémité de certains objets terminés en pointe. Un bec de plume. Le bec d'un alambic. Un bec de lampe. Le bec d'un navire. Le bec d'une ancre.
  • Sens 5: La bouche des tortues, des têtards, des sèches, de tous les mollusques céphalopodes, etc.Saillie cornée qui sert de suçoir à certains insectes. Le bec de la cigale, du charançon.
  • Sens 4: Minois.
  • Sens 3: Familièrement, la bouche. Faire le petit bec, faire la petite bouche.
  • Sens 2: La parole, la langue, le babil.Avoir bon bec, parler avec vivacité, et une certaine malice. N'avoir que du bec, n'avoir que du babil. Se prendre de bec, se disputer. Être pris par le bec, être convaincu par ses propres paroles. Clore le bec à quelqu'un, le faire taire. Avoir le bec bien affilé, parler avec promptitude et facilité. Se défendre du bec, se défendre de paroles. Caquet bon bec, une pie ; et figurément, femme bavarde et médisante. On lui a fait le bec, c'est-à-dire, on l'a instruit, on lui a dit ce qu'il devait dire ou faire. Donner un coup de bec, lancer un trait piquant, une méchanceté, une médisance. Autrefois, dans les conciergeries, on nommait, par une plaisanterie inhumaine, la porte de bon bec, celle par où on amenait les prisonniers à la question.
  • Sens 1: Enveloppe cornée recouvrant les os maxillaires chez les oiseaux, et remplaçant chez ces animaux le système dentaire. Terme de fauconnerie. Tenir bec au vent, se dit d'un faucon qui résiste sans tourner la queue. Fig. Avoir bec et ongles, avoir les moyens de se défendre et savoir en user. Familièrement. Montrer à quelqu'un son bec jaune (on prononce bè-jaune), par allusion aux jeunes oiseaux, lui montrer qu'il se trompe comme un sot. (voy. BÉJAUNE). Fig. Tenir quelqu'un le bec dans l'eau, le tenir dans une attente qui ne doit rien produire. Passer la plume par le bec à quelqu'un, le frustrer de ses espérances. Locution tirée de la pratique qui consiste à passer à travers les deux orifices du bec de l'oie une plume qui, se présentant de travers, lorsque l'oiseau veut passer par quelque haie, suffit pour l'arrêter à cause de la douleur que cela lui cause. Bec à bec, en tête-à-tête.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot bec.

Citations

  • Bec inutile, oiseau aptère, je glisse au long de ton visage transparent.

    Léopold Sédar Senghor

  • Le nez en bec d'aigle, et bien coupant, exprime toujours quelque dureté impérieuse . . .

    Alain-Fournier

  • Le philosophe babille le bec en l'air.

    Platon

  • Mieux vaut claquer du fric que du bec.

    Professeur Choron

  • Pour chanter le rossignol n'ouvre qu'un petit bec.

    Buson Yosa

  • Chez les coqs un ou deux barbillons garnissent les côtés de la partie inférieure du bec.

    Georges Louis Leclerc comte de Buffon

  • Il n'est bon bec que de Paris.

    François Villon

  • Là-bas, des congrégations de corbeaux déterrent du bec des semences d'automne.

    Jules Renard

  • Les becs de gaz pissaient leur flamme au clair de lune.

    Guillaume Apollinaire

  • Si les hommes vivaient en moyenne six cents ans, les centenaires auraient l'air de blancs-becs.

    Pierre Dac

Expressions

Expressions contenant le mot Bec.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot bec est valide au Scrabble et rapporte 7 points .