Ecouter le mot mine Mine

Définitions

Dictionnaire Larousse de la langue française numérisé

  • n.f. Gîte de substance concessible, minérale ou fossile, renfermée dans le sein de la terre ou existant à la surface. (Les autres gîtes sont qualifiés légalement de carrières.)
  • n.f. Cavité creusée dans le sol pour extraire le minerai ou le charbon : Descendre dans la mine.
  • n.f. Ensemble des installations nécessaires à l'exploitation d'un gisement.
  • n.f. Fonds très riche de quelque chose : Livre qui est une mine inépuisable d'anecdotes.
  • n.f. BotaniqueGalerie creusée dans les tissus internes d'une feuille par une larve mineuse de lépidoptère, de diptère ou de coléoptère.
  • n.f. Militaire Organisation souterraine (puits et galeries) pratiquée par un assiégeant en vue de détruire un ouvrage fortifié ou de campagne en le faisant sauter par explosifs. Charge explosive installée sous terre, sur un ouvrage d'art ou immergée et qui agit par son explosion ou par effet de souffle. Synonyme de fourneau.
  • n.f. Aspect du visage, de la physionomie qui laisse paraître l'état d'esprit, le caractère, l'humeur, l'état de santé de quelqu'un, etc. : Avoir une mine éveillée, une mine resplendissante, une mauvaise mine. Faire une sale mine.
  • n.f. Ancienne unité de masse qui était le 1/60 du talent.
  • n.f. Ancienne mesure de capacité pour les grains et les farines, valant environ 78 litres en région parisienne.

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • n. Endroit d’où l’on extrait le minerai.
  • n. (Plus rare) Minerai.
  • n. Petit bâton de graphite inséré dans un crayon et qui laisse la trace de l’écriture ou du dessin.
  • n. (Militaire) Sorte de sape sous des fortifications.
  • n. (Militaire) Charge explosive, que les militaires cachent, pour blesser ou tuer des humains, ou détruire du matériel militaire.
  • n. (Par extension) (Mines & Carrières) Charge explosive destinée à abattre de la roche.
  • n. Air qui résulte de la conformation extérieure de la personne, et principalement du visage.
  • n. Contenance que l’on prend, l’air qu’on se donne, dans une intention quelconque.
  • n. Bonne ou mauvaise apparence de quelque chose.
  • n. (Antiquité) Poids de cent drachmes chez les Grecs.

Cordial dictionnaire français en ligne version 21

  • n.f.s. Apparence physique, allure.
  • n.f.s. Aspect extérieur, apparence affectée ou naturelle, par opposition à nature profonde.
  • n.f.s. Expression du visage qui est l'indicateur de la bonne ou mauvaise santé.
  • n.f.s. Expression du visage en tant qu'indicateur de bonne ou mauvaise humeur.
  • n.f.s. Mines : jeux de physionomie, minauderies, manières.
  • n.f.s. Minéralogie. Gisement de minerai.
  • n.f.s. Terrain d'où l'on peut extraire un minerai.
  • n.f.s. Cavité aménagée pour l'extraction d'un minerai.
  • n.f.s. Installations utilisées pour exploiter un minerai.
  • n.f.s. Réserve abondante, source.
  • n.f.s. Charge ou engin explosif.
  • n.f.s. Galerie souterraine remplie d'explosifs en vue de la destruction d'un ouvrage.
  • n.f.s. Ancienne unité de poids.
  • n.f.s. Ancienne mesure de capacité pour les céréales.
  • n.f.s. (débutant par une majuscule) Section ministérielle chargée de l'exploitation du sous-sol, l'étude géologique des sols...
  • n.f.s. Bâton de graphite qui constitue la partie centrale du crayon.

Le littré

  • Sens 1: Apparence de la personne et principalement du visage. Avoir de la mine, avoir une apparence qui prévient favorablement. Avoir de la mine, se dit aussi des choses qui ont bonne apparence. Cette maison a de la mine. Sur la mine, sur la bonne apparence. Bonne mine, apparence qui plaît. Homme, femme de bonne mine, homme, femme d'une figure agréable. Avoir bonne mine, avoir bonne apparence, en parlant des choses. Homme de mine, même sens. Être sur sa bonne mine, faire de la toilette, se présenter avec bonne apparence. Homme de mauvaise mine, homme mal vêtu, dont l'habillement et l'extérieur peuvent exciter des inquiétudes. Payer de mine, avoir bonne apparence, mais sans grand fond ou mérite. Payer de mine, se dit aussi de celui qui, tout en ayant bonne apparence, ne laisse pas d'être malade. Je paye de mine, mais je ne me porte pas bien. Avoir une bonne mine, une mauvaise mine, avoir l'apparence d'une bonne, d'une mauvaise santé. Avoir une bonne mine, une mauvaise mine, signifie quelquefois avoir l'apparence d'un bon, d'un mauvais caractère. Avoir la mine longue, éprouver un vif désappointement qui se manifeste sur la figure. Familièrement. Avoir la mine de, paraître. Avoir la mine d'avoir fait, de vouloir faire une chose, avoir un air, un maintien qui le fait conjecturer. Fig. Avoir la mine, faire croire, faire supposer. Avoir la mine, se dit aussi des choses dans un sens analogue. Faire les mines ou faire la mine, se dit quelquefois, bien que moins souvent, pour avoir la mine de. Porter la mine de, avoir l'air de, en mauvaise part. Il porte la mine d'un fripon. De mine, loc. adv.: En apparence.
  • Sens 2: Contenance que l'on prend, air qu'on se donne, dans une intention quelconque. Faire mine de quelque chose, paraître dans l'intention de la faire. Il se dit des choses dans le même sens. Faire bonne mine, mauvaise mine à quelqu'un, lui faire un bon, un mauvais accueil. On dit aussi : tenir bonne mine. Familièrement. Faire triste mine, grise mine, froide mine à quelqu'un, lui faire mauvais visage, le recevoir froidement. Faire la mine à quelqu'un, lui témoigner qu'on est mécontent de lui. Absolument: . Faire la mine, faire la grimace, témoigner du mécontentent. Il fait une laide mine, il fait une vilaine grimace. Faire bonne mine à mauvais jeu, cacher de mauvaises affaires par une démonstration de gaieté et de repos d'esprit. Faire meilleure mine que bon jeu, promettre plus qu'on ne tient.
  • Sens 3: Certains mouvements du visage, certains gestes qui ne sont pas naturels, ou avec lesquels on masque quelque chose. Faire des mines ou de petites mines à quelqu'un, l'agacer par des regards affectés, par des mouvements de visage particuliers. Absolument: . Faire des mines, prendre certaines mines affectées pour paraître agréable. Mines se dit aussi des signes que l'on fait à quelqu'un pour lui faire comprendre ce qu'on ne peut pas ou ne veut pas lui exprimer autrement.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot mine.

Citations

  • Commencer à penser, c'est commencer d'être miné.

    Albert Camus

  • Garde toi, tant que tu vivras, de juger les gens sur la mine.

    Jean de La Fontaine

  • Garde-toi, tant que tu vivras - De juger des gens sur la mine.

    Jean de La Fontaine

  • Les chefs-d'oeuvres sont comme les grands animaux. Ils ont la mine tranquille.

    Gustave Flaubert

  • Voilà des gens qui ont la mine de me venir consulter.

    Molière

  • Leur alquemie se pourroit plus proprement dire Art qui mine, ou Art qui n'est mie.

    Bonaventure Des Périers

  • Bref, nul ne peut (soit par feu, sang ou mine) - Gagner profit en guerre féminine.

    Clément Marot

  • Rien n'est, à mon avis, si trompeur que la mine.

    Jean Galbert de Campistron

  • Ma foi, les beaux habits servent bien à la mine.

    Mathurin Régnier

  • Le sexe, à Paris, a la mine jolie, la croupe rebondie.

    Jean-François Regnard

Expressions

Expressions contenant le mot Mine.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot mine est valide au Scrabble et rapporte 5 points .