Ecouter le mot sortir Sortir

Définitions

Dictionnaire Larousse de la langue française numérisé

  • v. intr. Quitter le lieu où l'on se trouve pour aller dehors ou passer dans un autre lieu : Je sors me dégourdir un peu les jambes.
  • v. intr. Aller hors de chez soi pour se détendre, pour un spectacle, une réception, etc. : Sortir dîner en ville.
  • v. intr. Fréquenter quelqu'un, flirter avec : Il sort avec les filles.
  • v. intr. S'échapper, se répandre au dehors, en parlant d'un fluide : La fumée sort de la cheminée.
  • v. intr. Se déplacer ou se répandre hors de sa place habituelle, normale : La porte est sortie de ses gonds.
  • v. intr. Franchir les limites de quelque chose : Vous sortez des limites de vos compétences.
  • v. intr. Être différent d'une règle : Cela sort de l'ordinaire.
  • v. intr. Quitter le lieu de travail pour le déjeuner, à la fin de la journée, avoir fini une séance de travail, etc. : Sortir d'une réunion.
  • v. intr. Ne plus participer à un jeu ou être celui qui doit être tenu à l'écart selon les règles du jeu.
  • v. intr. Familier. Venir juste de finir de : Je sors de lui parler, il y a cinq minutes.
  • v. intr. Quitter une institution définitivement : Sortir de prison, de l'hôpital.
  • v. intr. Avoir fait ses études dans telle école, telle université.
  • v. intr. Être issu de tel milieu : Sortir d'une famille aisée.
  • v. intr. En parlant de quelque chose, ne plus appartenir à un groupe : Cet objet ne doit pas sortir de la famille ; en parlant d'un propos, ne pas être divulgué ailleurs : Cette histoire ne doit pas sortir de notre comité.
  • v. intr. Quitter une période, un état, etc., ne plus s'y trouver : On sortait de l'hiver. Sortir de son mutisme.
  • v. intr. Échapper à une situation difficile, s'en tirer, trouver une issue : Sortir habilement d'une difficulté.
  • v. intr. Être tel après une épreuve, une situation, une opération, etc. : Sortir indemne d'un accident. Le linge sort tout blanc de la machine.
  • v. intr. Être visible en dépassant de quelque chose, ne pas être rentré, faire saillie : Ton mouchoir sort de ta poche, rentre-le.
  • v. intr. Apparaître, en particulier commencer à pousser, en parlant de quelque chose de vivant : Les feuilles commencent à sortir.
  • v. intr. Être mis dans les circuits de distribution, de commercialisation : Son livre sort ce mois-ci.
  • v. intr. Avoir été créé, fabriqué quelque part : Une robe qui sort de chez un grand couturier.
  • v. intr. Être issu de quelque chose, y avoir son origine, sa source : D'où sort cette idée stupide ?
  • v. intr. Être tiré au sort : Quel sera le sujet qui sortira pour l'examen ?
  • v. tr. Extraire quelque chose, un animal, quelqu'un d'un lieu, le tirer, le mettre à l'extérieur : Sortir un mouchoir de sa poche. Les pompiers ont sorti l'enfant du brasier. Sortir le train d'atterrissage de l'avion.
  • v. tr. Aider quelqu'un à se dégager d'un état pénible, d'une difficulté, l'en libérer : Il m'a sorti d'un mauvais pas.
  • v. tr. Conduire quelqu'un, un animal dehors pour qu'il prenne l'air, qu'il se donne de l'exercice, etc. : Sortir un convalescent dans le parc. Sortir son chien.
  • v. tr. Emmener quelqu'un avec soi, l'inviter au cinéma, au restaurant, au spectacle : Ce soir on sort le cousin de province.
  • v. tr. Familier. Mettre quelqu'un dehors assez violemment : Sortez-le d'ici que je ne le voie plus.
  • v. tr. Familier. Éliminer un concurrent, un adversaire.
  • v. tr. Mettre un produit dans les circuits de distribution, de commercialisation.
  • v. tr. Familier. Créer quelque chose, inventer, mettre au jour : Il est difficile de sortir de nouvelles idées tous les jours.
  • v. tr. Familier. Dire quelque chose d'étonnant ou d'agressif : Qu'est-ce qu'il va encore sortir comme bêtise ?
  • v. tr. Familier. Tirer un numéro, une carte, etc., dans un jeu de hasard : J'ai encore sorti un trois.
  • v. tr. En comptabilité, effectuer une sortie de valeur, porter au crédit d'un compte d'existant le montant des sorties d'une journée ou d'une période de jours.
  • n.m.s. Littéraire. Au sortir de quelque chose, au moment où l'on en sort : Au sortir du lit, de l'hiver.

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • v. Faire sortir, tirer, mettre dehors, expulser.
  • v. (En particulier) Mener dehors.
  • v. (Populaire) Appréhender pour mettre dehors.
  • v. Publier, mettre en vente, faire paraître.
  • v. (Québec) (Chasse) Tirer un gros gibier en dehors de la forêt après l'avoir abattu.
  • v. Se tirer d’une situation.

Cordial dictionnaire français en ligne version 21

  • v. Quitter un lieu.
  • v. Extraire (sortir du sol)
  • v. Retirer (sortir de l'armoire)
  • v. Partir de chez soi.
  • v. Commerce. Exporter des marchandises.
  • v. Avoir une activité distrayante, en dehors de son domicile et surtout le soir.
  • v. Commencer à pousser, en parlant d'une plante.
  • v. Être visible, en parlant d'une chose (chemise, pochette, clou, etc.)
  • v. S'éloigner (sortir du sujet, par exemple)
  • v. Être présenté, mis en vente, en parlant d'un film, d'un livre.
  • v. Être issu (sortir d'un milieu pauvre)
  • v. Provenir de (il ne sortira rien de cette entrevue)
  • v. Mettre sur le marché, publier ; être fabriqué, être édité.
  • v. Être tiré au sort.
  • v. Être dans tel état, après un choc, une activité, une maladie... (il en est sorti amoindri)
  • v. Tirer d'un état (sortir quelqu'un d'affaire)
  • v. Mener dehors ou faire promener.
  • v. (familièrement) Dire (sortir des bêtises)
  • v. (familièrement) Éliminer quelqu'un (il l'a sorti à la première manche)
  • v. Se tirer d'affaire (s'en sortir)
  • v. Fréquenter, avoir une relation amoureuse avec un homme, une femme.
  • Se tirer de.

Le littré

  • Sens 1: Passer du dedans au dehors.
  • Sens 2: Aller se promener, aller faire des visites.
  • Sens 3: Ne plus garder la chambre, en parlant d'un malade.
  • Sens 4: Sortir de prison, être élargi.
  • Sens 5: Sortir d'une maison, cesser de remplir la place qu'on y occupait.
  • Sens 6: Sortir du sermon, du spectacle, sortir du lieu où l'on a assisté au sermon, au spectacle.
  • Sens 7: Sortir, suivi d'un qualificatif, exprime que l'on quitte tel lieu, telle chose, avec la qualité, la disposition exprimée.
  • Sens 8: Quitter à l'instant même.
  • Sens 9: Avoir une issue, en parlant d'un logis.
  • Sens 10: Avoir du relief.
  • Sens 11: Fig. Passer d'un temps, d'une époque, d'un état, d'une condition à une autre.
  • Sens 12: Sortir de la vie.
  • Sens 13: Cesser d'être dans un certain état moral.
  • Sens 14: S'écarter d'un sujet, d'une règle, d'une limite.
  • Sens 15: Se dégager d'un endroit difficile.
  • Sens 16: Laisser de côté.
  • Sens 17: Se tirer de ce qui embarrasse, gêne, met en danger.
  • Sens 18: Être issu, provenir de naissance.
  • Sens 19: Être produit, en parlant des œuvres de Dieu, de la nature.
  • Sens 20: Il se dit des écoles qui produisent des sujets.
  • Sens 21: Avoir sa source, sa cause, naître de.
  • Sens 22: Poindre au dehors, commencer à paraître.
  • Sens 23: Se manifester, apparaître.
  • Sens 24: Se faire entendre.
  • Sens 25: S'exhaler.
  • Sens 26: S'écarter, s'éloigner, avec un nom de chose pour sujet.
  • Sens 27: Sortir de, ne pas demeurer en la possession de.
  • Sens 28: Sortir de la mémoire, de l'esprit, être oublié.
  • Sens 29: V. a.: Tirer, transporter, faire sortir.
  • Sens 30: Faire changer de condition.
  • Sens 31: Au sortir de.
  • Sens 32: Passer du dedans au dehors. La rivière est sortie de son lit. Le sang lui sortait de la bouche. Sortir les pieds devant, se dit d'un mort qu'on emporte dans la bierre, dans le cercueil. Fig. D'où sortent ces gens, se dit pour exprimer l'étonnement de voir apparaître des gens qu'on n'attendait pas. Familièrement. Fig. D'où sortez-vous ? se dit pour exprimer à quelqu'un qu'il est tout à fait étranger à ce qui se passe, aux nouvelles du jour, aux habitudes du monde, etc. Terme de manége. Sortir de la selle, avoir le derrière hors de la selle. Terme de turf. Se dit des jockeys, lorsqu'ils quittent ou ont quitté l'enceinte du pesage, pour aller prendre le galop d'essai qui précède la course. Fig. Sortir des gonds, se mettre tellement en colère qu'on n'est plus maître de soi. On dit de même : faire sortir quelqu'un des gonds, hors des gonds. Fig. et familièrement. Les yeux lui sortent de la tête, ils sont animés par l'effet d'une violente passion. Terme de marine. Un bâtiment sort d'un bassin de construction lorsqu'il en est retiré pour être mis dans un port ; il sort du port lorsqu'on le conduit en rade pour y achever son armement ; il sort d'une rade lorsqu'il appareille et fait route ; il sort ou est sorti de son poste lorsqu'il n'y est plus ; il sort de l'eau lorsqu'il commence à paraître de loin.
  • Sens 33: Aller se promener, aller faire des visites.
  • Sens 34: Particulièrement, en parlant d'un malade, ne plus garder la chambre. Les médecins ne lui ont pas encore permis de sortir. Il est plus fort, il commence à sortir.
  • Sens 35: Sortir de prison, être élargi.
  • Sens 36: Sortir d'une maison, cesser d'y remplir la place qu'on y occupait.
  • Sens 37: Sortir du sermon, du spectacle, etc. sortir du lieu où l'on a assisté au sermon, au spectacle, etc. Il sortait de la messe. On dit aussi : sortir de table. On dit dans le même sens : sortir d'entendre le sermon, sortir de dîner. Populairement et incorrectement (voy. Rem. 3). Je sors d'en prendre, se dit, au propre, pour remercier d'une offre de boire ou de manger, et, au figuré et ironiquement, pour refuser une chose dont on n'a déjà que trop.
  • Sens 38: Sortir, suivi d'un qualificatif, exprime que l'on quitte tel lieu, telle chose, avec la qualité, la disposition exprimée.
  • Sens 39: Quitter à l'instant même. Ce jeune homme sort du collége, il vient de finir ses classes. Cet ouvrage sort de chez l'ouvrier, des mains de l'ouvrier, il est fort neuf.
  • Sens 40: En parlant de logis, d'appartements, avoir une sortie, une issue.
  • Sens 41: Avoir du relief. Fig. Cette pensée ne sort pas assez, il faut l'exprimer avec plus de force, lui donner plus de relief. On dit de même : faire sortir une pensée, un caractère.
  • Sens 43: Sortir de la vie, mourir. Vaugelas condamnait sortir de la vie, comme n'étant pas français ; l'Académie, dans ses Observ. sur Vaugelas, a défendu cette locution, qui est d'ailleurs dans les meilleurs auteurs.
  • Sens 44: Fig. Cesser d'être dans un certain état moral. Sortir de son caractère, agir, parler autrement qu'on n'a coutume.
  • Sens 45: Fig. S'écarter d'un sujet, d'une règle, d'une limite. Sortir du sujet. Sortir de la question, s'égarer hors de l'objet qu'on traite. Sortir de son talent, entreprendre des choses qui ne sont pas conformes à notre talent. Familièrement. Sortez de là, signifie : si vous vous écartez de ces règles, de ces données. Sortez de là, se dit encore par une sorte de défi qu'on adresse à celui qu'on embarrasse dans un argument, un dilemme un peu serré. Familièrement. Je ne sors pas de là, c'est l'objet dont je ne me dépars pas.
  • Sens 46: Se dégager d'un endroit difficile. Nous ne sortirons jamais de ces montagnes.
  • Sens 42: Fig. Passer d'un temps, d'une époque, d'un état, d'une condition à une autre. Sortir de l'hiver, sortir de l'enfance, sortir de nourrice, sortir d'esclavage, sortir de page (voy. PAGE 2). Sortir de maladie, cesser d'être malade, arriver à guérison. Sortir de fille, cesser d'être fille, se marier. Terme de danse. Sortir de cadence, ne plus danser en cadence. Terme de musique. Sortir de mesure, ne plus chanter, ne plus jouer en mesure. Sortir du ton, détonner, ou passer d'un ton dans un autre. Terme d'escrime. Sortir de mesure, se mettre hors d'état de porter une botte de pied ferme à son adversaire.
  • Sens 47: Fig. Laisser de côté. Sortons des suppositions.
  • Sens 48: Fig. Se tirer de ce qui embarrasse, gêne, met en danger. Sortir d'une mauvaise affaire.
  • Sens 49: Être issu, provenir de naissance. Impersonnellement: . Il se dit aussi des animaux. Quand les étalons sont vieux, les chevaux qui en sortent sont faibles.
  • Sens 50: Être produit, en parlant des œuvres de Dieu, de la nature. Il se dit des écoles qui produisent des sujets. Sortir des mains de quelqu'un, avoir été formé par lui, avoir reçu de lui l'éducation.
  • Sens 51: Avoir sa source, sa cause, naître de. En parlant des ouvrages de l'esprit, de l'art, etc. Être produit. Cet écrit sort d'une bonne plume. Il se dit aussi de la fabrication. Cela sort des mains d'un habile ouvrier. Les étoffes qui sortent de cette fabrique sont très bonnes.
  • Sens 52: Poindre au dehors, commencer à paraître. Les fleurs commencent à sortir. La rougeole est sortie, et la fièvre a diminué. Il lui est sorti une dent, ou, plus ordinairement, il lui a percé une dent. Fig.
  • Sens 53: Fig. Se manifester, être suivi d'effet. Fig. Le feu lui sort par les yeux, il a les yeux allumés par la colère.
  • Sens 54: Se faire entendre. Un seul mot sortait de sa bouche.
  • Sens 55: S'exhaler. Une grande chaleur sort de ce fourneau. Il se dit en ce sens d'ordinaire impersonnellement. Il sort une agréable odeur de ces fleurs.
  • Sens 56: S'écarter, s'éloigner, avec un nom de chose pour sujet. Cela sort des proportions ordinaires.
  • Sens 57: Sortir de, ne I as demeurer en la possession de. Ce domaine est sorti de ses mains pour passer en celles de son parent.
  • Sens 58: Sortir de la mémoire, de l'esprit, être oublié.
  • Sens 59: V. a.: Tirer, transporter, faire sortir. Sortez la voiture de la remise. On a sorti ces marchandises. Sortir les dames, tirer les dames hors du trictrac. Sortir de l'herbe, se dit d'un cheval qu'on retire du pâturage pour le remettre à l'écurie. Terme de marine. Tirer un bâtiment d'un bassin, d'un port, d'une rade. On dit : Sortir un enfant, sortir un malade, c'est-à-dire prendre un enfant, un malade par la main, par le bras, et les mener dehors pour leur faire prendre l'air ; mais on ne dit pas : j'ai sorti mon ami, mon père, pour : je suis sorti avec mon ami, avec mon père.
  • Sens 60: Fig. Faire changer de condition. Tirer d'embarras.
  • Sens 61: Au sortir de, loc. prép.: Au moment où l'on sort de.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot sortir.

Citations

  • Le plus difficile, ce n'est pas de sortir de Polytechnique, c'est de sortir de l'ordinaire.

    Brian Moore

  • L'enfance sait ce qu'elle veut. Elle veut sortir de l'enfance.

    Jean Cocteau

  • Le journalisme mène à tout à condition d'en sortir.

    Jules Janin

  • Je suis convaincu qu'on est en train de sortir enfin de Mai 68 et de tous ses slogans. Il n'est plus interdit d'interdire.

    Nicolas Sarkozy

  • Les filles quand ça dit "je t'aime", C'est comme un second baptême, Ça leur donne un coeur tout neuf,Comme au sortir de son oeuf.

    Georges Brassens

  • Je ne suis peut-être pas assez connue et je ne sors pas en boîte : du coup la presse ne me harcèle pas. Je devrais peut-être sortir avec Alexandre Debanne !

    Virginie Ledoyen

  • Une rengaine, c'est un air qui commence par vous entrer par une oreille et qui finit par vous sortir par les yeux

    Raymond Devos

  • Dans le drame, on se débat parce qu'on espère en sortir.

    Jean Anouilh

  • Douter, c'est sortir d'une erreur, et souvent d'une vérité.

    Joseph Joubert

  • Il est plus facile de sortir de ses gonds que d'y rentrer.

    Marcel Achard

Expressions

Expressions contenant le mot Sortir.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot sortir est valide au Scrabble et rapporte 6 points .