Ecouter le mot bas Bas

Définitions

Dictionnaire Larousse de la langue française numérisé

  • adj. Peu élevé, moins haut en valeur absolue ou relative : Une chaise basse. Une chambre au plafond bas.
  • adj. Incliné vers le bas : Marcher la tête basse.
  • adj. Se dit d'un son grave : Les notes les plus basses d'un instrument.
  • adj. Qui, géographiquement, occupe une position inférieure par rapport à une autre partie (dite haute) : La basse vallée du Rhône.
  • adj. Qui correspond à la partie tardive d'une période historique : La basse latinité.
  • adj. Qui est moindre en grandeur, en quantité, en qualité, en valeur, en rang social : Conserver des aliments à basse température. Les bas salaires. Les basses besognes.
  • adj. Qui est méprisable, abject : Une basse vengeance.
  • adj. PhonétiqueSe dit d'une voyelle émise avec la langue située dans la partie inférieure de la cavité buccale.
  • adv. À un niveau peu élevé, inférieur au niveau normal : Les actions sont tombées très bas.
  • adv. À une certaine distance de l'endroit, de la période où l'on se trouve : Descendre plus bas dans l'histoire.
  • adv. D'une voix retenue, faible : Parler tout bas.
  • adv. Sur un ton grave, peu aigu : Chanter trop bas.
  • n.m. Partie inférieure de quelque chose : Le bas d'une robe, de la page.
  • n.m. Le fondement, la base : Évacuer par le haut et par le bas.
  • n.m. Pièce de l'habillement féminin, en mailles textiles, qui gaine le pied et la jambe entière.

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • Qui a peu de hauteur ou d’élévation.
  • Qui est situé à un niveau inférieur.
  • Qualifie un lieu dont l’altitude est inférieure que celui d’où descendent les rivières qui les arrosent.
  • Baissé, par opposition à levé, redressé.
  • (Musique) Grave.
  • (Figuré) Qui est inférieur, moindre ou subalterne.
  • Qui est vil, méprisable, sans courage, sans générosité ou sans élévation.
  • (Vieilli) Qui est trivial ou populaire, en parlant du registre de langage.
  • Qualifie le ciel lorsqu'il est chargé de nuages moins élevés qu’à l’ordinaire, signe que le temps menace de pluie.
  • (Éducation) (Vieilli) Qualifie les classes par où commencent les écoliers, les classes élémentaires.
  • (Architecture) (Vieilli) Qualifiait, dans les places, les casemates et flancs de bastions qui servaient à défendre le fossé et la courtine.
  • n. Partie inférieure d’un objet.
  • n. (Musique) Registre des sons graves
  • n. (Vêtements) Vêtement très ajusté servant à couvrir les jambes.
  • n. (Vêtements) Chaussette.
  • S’emploie avec les mêmes sens que l'adjectif, au propre et au figuré.
  • Sans élever la voix.
  • Dans un ton grave.
  • (Vieilli) (Rare) (Familier) Bast ! Basta ! Bah ! Laissons tomber !

Cordial dictionnaire français en ligne version 21

  • a.m. Peu élevé, d'altitude faible.
  • a.m. Qui est inférieur, en dessous.
  • a.m. Vil, méprisable.
  • adv. À hauteur réduite.

Le littré

  • adj. Sens 1: Qui a peu de hauteur. Maison basse. Rives plus basses. Un siége bas. Le plafond est bas. La porte est basse. Cet animal est très bas sur ses jambes. En termes de guerre, basse enceinte, la fausse braie. Place basse, la casemate et le flanc retiré qui sert à défendre le fossé.
  • adj. Sens 2: Baissé, par opposition à levé. Marcher la tête basse. Ce chien porte les oreilles basses. Fig. Avoir l'oreille basse, être humilié, mortifié. En termes de guerre, faire main basse, piller, ne pas faire de quartier ; et figurément, traiter sans ménagement.
  • adj. Sens 3: Situé au-dessous d'une autre chose ; dont le sol est plus bas. La partie basse d'une ville. La partie basse des Alpes. La cavalerie était placée dans la partie basse. Lieux bas et marécageux. Descendre dans les terres basses. La basse Égypte, la basse Normandie, la basse Bretagne.Basses voiles, les grandes voiles d'en bas, par opposition à celles de hune et de perroquet. Ce vin est bas, il est près de la lie, il sent la lie. Ce bas monde, la terre, par opposition au ciel. Basses terres, terres situées au pied des montagnes, ou près de la mer. Les basses régions de l'air, les couches d'air les plus voisines de la terre. La basse région de l'âme, celle où se forment les passions grossières et les appétits sensuels. Le bas bout de la salle, la place la plus voisine de la porte d'entrée, et conséquemment, celle que l'on donne aux hôtes les moins distingués. Au bas mot, en réduisant la chose autant qu'il est possible. Cette terre a coûté, au bas mot, cent mille francs. Il y a eu dans ce combat, au bas mot, deux cents tués.
  • adj. Sens 4: Qui est inférieur à son point d'élévation ordinaire. Basse mer. Basse marée. La rivière est basse. Le jour est bas, il est sur son déclin. Le temps est bas, l'air est chargé de nuages moins élevés qu'à l'ordinaire.Familièrement et fig. Les eaux sont basses, l'argent commence à manquer.
  • adj. Sens 5: Bas se dit du temps, aussi bien que du lieu. Le Bas-Empire, l'Empire en décadence depuis Constantin jusqu'à la prise de Constantinople par les Turcs.Les bas siècles, les bas temps, les temps qui suivent la chute de l'empire romain. La basse latinité, la langue latine corrompue dont on s'est servi depuis l'invasion des barbares et durant le moyen âge. Le bas-latin, le latin de ces temps. Basse grécité et bas-grec, même sens quant au grec. Le carême est bas, c'est-à-dire il commence de bonne heure, dès le mois de février.
  • adj. Sens 6: Qui se fait à peine entendre, en parlant de la voix. Voix basse.À voix basse, sans élever la voix. Dire à voix basse. De sa voix la plus basse. Répondre sur un ton bas. À basse note, sans élever la voix. Fig. Familièrement. Vous l'avez pris sur un ton trop bas, vous n'avez pas parlé avec assez de fermeté.
  • adj. Sens 7: Terme de musique. Qui appartient au bas de la gamme, grave. Un son très bas.
  • adj. Sens 8: Terme de danse. Danses basses ou danses nobles, celles qui, comme la courante, le menuet, consistaient dans des pas glissés et de belles attitudes, sans s'élever de terre. On les opposait aux danses par haut, qu'on appelait autrement baladinages, dans lesquelles on sautait plus ou moins.
  • adj. Sens 9: Fig. Inférieur, subalterne. Professions basses. Fonctions basses. Les gens de la basse classe. Reprocher à quelqu'un sa basse extraction. Être de la plus basse origine. Homme de la plus basse condition. Bas lieu, condition, naissance peu relevée. Le bas peuple, les dernières classes du peuple. Le bas commerce, les petits marchands. Les basses classes d'un collége, les classes élémentaires. Le bas chœur d'un chapitre, les chantres et les chapelains. Les bas officiers, les officiers subalternes. Ce terme désignait, au XVIIe siècle, en France, et désigne encore dans des armées étrangères, les grades inférieurs à celui d'officier, grades auxquels depuis lors on donne le nom de sous-officiers. La chambre basse en Angleterre, la chambre des communes. Basse justice, en parlant des justices seigneuriales, se disait par opposition à moyenne et haute justice ; elle connaissait des droits dus au seigneur, cens et rentes, de la police, de dégât de bêtes, d'injures légères, etc. Messe basse, messe dite sans être chantée par le chœur et sans assistance de diacre et de sous-diacre. Les basses cartes, les cartes inférieures, celles qui ont le moins de valeur et de force. Maître des basses œuvres, cureur de retraits, vidangeur. En termes de fauconnerie, oiseau bas, oiseau maigre et décharné.
  • adj. Sens 10: Vil, méprisable, honteux. Bas flatteur. Âme basse. Sentiments bas. Manière de vivre basse.
  • adj. Sens 11: Manquant de distinction, en parlant du langage et des choses d'esprit. Terme bas ; expressions basses ; style bas ; plaisanterie basse. Le bas comique.
  • adj. Sens 12: Peu élevé, en parlant du prix, de l'évaluation. Ce qui est le plus bas prix. Vendre à bas prix. Ceux qui mettent le nombre des tués au plus bas. Or de bas aloi ; bas or ; bas argent. Les fonds publics sont bas.
  • adj. Sens 13: En parlant de la vue, qui force à se baisser, à s'approcher de l'objet que l'on regarde. Avoir la vue basse, ne distinguer les objets que de près.
  • adj. Sens 14: En parlant de l'âge, qui appartient à la première enfance. Être en bas âge. Dans son bas âge.
  • adj. Sens 15: Bas, s. m.: La partie inférieure. Il venait du bas du pays. Il le saisit par le bas du corps. Il le fait rouler jusqu'au bas de l'escalier. Le bas de la montagne. Le bas d'un arbre. Le bas d'une robe. En termes d'astrologie, le bas du ciel, la troisième ou quatrième maison d'un horoscope, où est le nadir, c'est-à-dire la partie du ciel la plus basse à notre égard. En termes de marine, partie extérieure d'un bâtiment, au-dessous de la ligne d'eau. Fig. Il y a du haut et du bas dans la vie, elle est mêlée de biens et de maux. Il y a des hauts et des bas dans la conduite de cet homme, beaucoup d'inégalités. Le sort a des hauts et des bas. Avoir du haut et du bas dans l'humeur. Les voies inférieures du corps. Le bas de la voix, les sons graves de la voix. Ce qui manque de distinction. BAS, adv.
  • adj. Sens 16: Dans la partie basse, dans un lieu situé au-dessous. Il était assis plus bas. Plus bas que la ville. Faire descendre quelque chose plus bas. Ces eaux viennent de plus bas. Nous aurons du mauvais temps, les hirondelles volent bas. Cette petite fille est assise trop bas. Dans cette grande marée, la mer s'est retirée fort bas. Familièrement. Cet homme est bien bas percé, il est bien mal dans ses affaires. Locution tirée du tonneau qu'on perce bas, pour tirer les dernières bouteilles de vin. Boiter tout bas, boiter beaucoup. Plus bas, ci-après. Dont nous parlerons plus bas. Jouer argent bas, jouer argent comptant. En termes de marine, amener tout bas, filer entièrement les drisses d'une vergue, d'une voile. Terme de marine. Couler bas un navire, faire qu'il s'enfonce sous l'eau ; et, neutralement, le navire coule bas. Couler bas d'eau, s'enfoncer sous l'eau parce que l'eau remplit le bâtiment. La chaloupe coulait bas d'eau, lorsqu'elle fut rencontrée par un navire.
  • adj. Sens 17: Fig. Est-il possible de tomber si bas, de s'abaisser à ce point, d'éprouver de tels revers ? etc. Être bas, être renversé. Tenir bas, tenir dans la soumission. Ce malade, cette malade est bien bas ; il, elle est bien mal.
  • adj. Sens 18: Mettre bas les armes ou les armes bas, rendre les armes, cesser de combattre. Mettre habit bas, se déshabiller. Il mit veste bas. Mettre chapeau bas, se découvrir par respect. Elliptiquement: . Chapeau bas ! découvrez-vous ! En termes de marine, mettre pavillon bas, baisser le pavillon ; et figurément, céder, se rendre. Mettre voiles bas, abaisser ses voiles. Fig. Mettre bas, déposer, renoncer à. Mettre bas, renverser. Mettre bas, en parlant des femelles d'animaux, faire un petit, des petits. En termes de vénerie, le cerf a mis bas, son bois est tombé.
  • adj. Sens 19: Bas, d'une voix basse, sans faire de bruit, au-dessous du ton convenable. Parler bas à quelqu'un. Il me répète tout bas son refrain. Il demanda tout bas. Rire tout bas. Parlons plus bas, mes sœurs. Fig. En secret.
  • adj. Sens 20: Terme de musique. D'un ton qui est vers le grave. Ce luth est monté trop bas.
  • adj. Sens 21: À bas, locut. adverb. Mettre ou jeter à bas ; jeter, renverser ; et figurément, détruire. Fig. Cris d'improbation. À bas de. loc. prépos.: Se jeter à bas d'un mur, des retranchements. Sauter à bas de cheval.
  • adj. Sens 22: En bas, loc. adv.: Dans un lieu placé au-dessous. De haut en bas. Aller en haut et en bas. Il tombe la tête en bas. Piques qui tombent la pointe en bas. Fig. Regarder, traiter quelqu'un du haut en bas, le regarder, le traiter avec dédain, avec mépris. En bas de, locut. prépos.: On le trouva évanoui en bas de l'échelle. D'en bas, loc. adverb.: Les émanations qui venaient d'en bas. Par en bas, loc. adv.: Dans le bas.
  • adj. Sens 23: Par bas, dans un endroit bas. Demeurer par bas. Être logé par bas, au rez-de-chaussée.Par bas, en termes de médecine, par les voies inférieures du corps. Purger par bas. Purger par haut et par bas. Cette drogue fait aller par haut et par bas, elle fait vomir et aller à la garde-robe.
  • adj. Sens 24: Ici-bas, sur la terre, par opposition au ciel.
  • adj. Sens 25: Là-bas, loc. adv.: Au-dessous ; à une certaine distance. Il demeure là-bas.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot bas.

Citations

  • Le langage reflète le degré de la grandeur d'une nation ou de son abaissement. Dans le Bas-Empire, on parle bas-latin.

    Salvador Dali

  • Chapeau bas ! Chapeau Bas ! - Gloire au marquis de Carabas !

    Pierre Jean de Béranger

  • Devant le passé, chapeau bas ; devant l'avenir, bas la veste.

    Henry Louis Mencken

  • Qu'est-ce que vous allez chercher là-bas? J'attends d'être là-bas pour le savoir.

    André Gide

  • Ta place ici-bas tu dois trouver dans le branle-bas de tes combats.

    Daniel Desbiens

  • Je ne comprends pas les Anglais ! Tandis qu'en France nous donnons à nos rues des noms de victoires : Wagram, Austerlitz... là-bas, on leur colle des noms de défaites : Trafalgar Square, Waterloo Place...

    Alphonse Allais

  • Rien, ici bas, n'est plus souple, moins résistant que l'eau, et pourtant il n'est rien qui vienne mieux à bout du dur et du fort.

    Lao-Tseu

  • Vous êtes de la merde dans un bas de soie !

    Napoléon Bonaparte

  • La relation d'un metteur en scène avec ses comédiens c'est comme une petite vie dans la vie : il y a des hauts et des bas...

    Marion Cotillard

  • Le bas-ventre est cause que l'homme ait quelque peine à se prendre pour un dieu.

    Friedrich Nietzsche

Expressions

Expressions contenant le mot Bas.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot bas est valide au Scrabble et rapporte 5 points .