Ecouter le mot bras Bras

Définitions

Grand Dictionnaire de la langue française numérisé

  • n.m. Ce membre supérieur tout entier : Se casser le bras. Tendre les bras.
  • n.m. Partie du membre supérieur de l'homme comprise entre l'épaule et le coude, par opposition à l'avant-bras.
  • n.m. ZoologieNom donné aux rayons des étoiles de mer et des ophiures, aux tentacules des poulpes, au segment huméral de la patte de devant des vertébrés tétrapodes.
  • n.m. TechniqueSynonyme de brancard.
  • n.m. Mobilier et décorationPartie d'un siège où l'on repose le bras.
  • n.m. MécaniqueDans une machine, élément fixe ou mobile (coulissant, articulé, télescopique, etc.) supportant un organe éloigné du bâti.
  • n.m. MarineManœuvre courante servant à orienter une vergue.
  • n.m. Manutention et stockagePartie horizontale mobile d'une grue.
  • n.m. HydrologieSubdivision latérale d'un cours d'eau séparée des autres par des îles.
  • n.m. ÉlectroacoustiqueSur un tourne-disque, pièce allongée portant la tête de lecture à l'une de ses extrémités et pivotant, ou coulissant, à l'autre, de façon à permettre à la pointe de lecture de se déplacer à la surface du disque en suivant le sillon.
  • n.m. Littéraire. Symbole de la force agissante ou exécutrice : Le bras de la Justice.
  • n.m. Littéraire. Aide, force, protection : Prêter son bras à une cause.
  • n.m. Personne qui travaille, agit, combat : L'agriculture manque de bras.

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • n. (Marine) Cordage situé au vent qui permet de régler l’écartement d’une voile d’avant.
  • n. Ramification s’écartant du tronc d’un arbre en espalier ou d’un cep de vigne.
  • n. (Géographie) Subdivision latérale d’un fleuve ou d’une rivière qu’une île sépare de son cours principal.
  • n. Pouvoir ; puissance.
  • n. (Spécialement) (Lorraine) Brimbale.
  • n. (Par analogie) Objet qui ressemble ou qui tient le bras.
  • n. (Anatomie) (Par métonymie) Membre supérieur des humains et autres bipèdes.
  • n. (Anatomie) Partie du membre supérieur des humains (et des bipèdes en général) qui s’étend depuis l’épaule (qui la relie au tronc) jusqu’au coude (qui la relie à l'avant-bras). (Synonyme : arrière-bras.)
  • n. (Par métonymie) Personne pour accomplir une tâche manuelle.

Le littré

  • Sens 15: Bras dessus, bras dessous, loc. adv.: En se donnant le bras. Fig. Être bras dessus, bras dessous, être dans une grande intimité. S'embrasser bras dessus, bras dessous, s'embrasser avec beaucoup d'intimité. PROVERBESi on lui en donne long comme le doigt, il en prend long comme le bras, c'est-à-dire il n'a point de discrétion, il abuse.
  • Sens 14: À bras-le-corps, loc. adv.: Par le milieu du corps. Il le prit à bras-le-corps.
  • Sens 13: À bras, loc. adv.: Avec les bras seuls, et sans machine. À force de bras, même sens. Ils montèrent le canon à force de bras. À tour de bras, loc. adv.: De toute sa force. Il frappait à tour de bras. À bras raccourci, sans quartier. Frapper à bras raccourci.
  • Sens 12: Terme de géognosie. Rameau de montagne qui, dépassant le pied général de la chaîne, s'avance dans la plaine.
  • Sens 11: Ce qui est configuré en forme de bras. Les bras d'une machine. Les bras d'une équerre. Bras de fauteuil. Siége à bras. Les bras d'un fauteuil, d'une civière, d'un brancard, d'une vergue. Le bras d'un aviron. Bras de la vigne. Bras de balance, les deux parties qui sont de chaque côté du point.Bras de levier, la portion du levier comprise entre le point d'appui et le point d'application des forces. Terme de charpentier. Bras de chèvre, les deux longues pièces qui portent le treuil.
  • Sens 10: Dans le langage anatomique, région du membre antérieur ayant pour base l'humérus.Membre thoracique des animaux invertébrés, ou seulement son premier article. Terme de vétérinaire. Partie de la jambe du cheval qui s'étend depuis l'épaule jusqu'au genou. Les bras d'une baleine, ses nageoires. Bras du polype, ses tentacules. Bras de l'écrevisse, ses pinces. Les bras du Scorpion, constellation.
  • Sens 9: Sorte de chandelier à une ou plusieurs branches qu'on applique au mur. Un bras doré. Deux bras d'argent.
  • Sens 8: Un des courants d'un fleuve. La Meuse reçoit un bras du Rhin. Se diviser en beaucoup de bras. La rivière ayant réuni ses deux bras.Bras de mer, détroit. Ils sont séparés par un bras de mer.
  • Sens 7: Pouvoir, puissance. Toutes les choses humaines sont sous le bras de Dieu. Un tyran appesantissait sur la ville un bras de fer. Le bras séculier, la puissance, l'autorité temporelle par opposition à l'autorité ecclésiastique, et aussi la justice temporelle par opposition à la juridiction ecclésiastique. Fig. et familièrement. Avoir les bras longs, avoir beaucoup de crédit, d'influence.
  • Sens 6: Fig. Force, courage guerrier. Un bras victorieux.
  • Sens 5: Ce qui agit, par opposition à ce qui conçoit. Il n'a été que le bras d'un autre. Le bras droit de quelqu'un, celui qui agit, travaille pour lui.
  • Sens 4: Personne qui travaille. Campagnes qui manquent de bras.Ne vivre que de ses bras, ne vivre que de son travail.
  • Sens 3: Fig. et poétiquement, amour, mariage, union.
  • Sens 2: Embrassement, sein, giron. Il le prit dans ses bras. Quand il vous pressait dans ses bras. Fig. Il se jeta dans les bras de l'armée. Tirer quelqu'un des bras de la mort. Il s'arrachait des bras du sommeil.
  • Sens 1: Nom, dans le corps humain, du membre supérieur et tenant à l'épaule. De la grosseur du bras. Qui a de bons bras. Être emporté dans les bras. Donner le bras, arrondir le bras pour qu'une autre personne s'y appuie. Donner le bras, mettre son bras au bras de quelqu'un. Se donner le bras, se dit de deux personnes qui ont le bras passé l'un dans l'autre. Prendre le bras, passer son bras autour du bras d'une autre personne. Offrir son bras, se dit d'un homme qui demande à une dame si elle veut prendre son bras pour passer d'une pièce dans une autre, pour faire une promenade, une course, etc. Avoir les bras retroussés jusqu'au coude, avoir la manche du vêtement retroussée. Familièrement. Gros comme le bras, se dit pour exprimer une flatterie qui consiste à donner à quelqu'un avec affectation, en lui parlant, un titre qu'il a ou qu'il n'a pas. Dans la conversation il le traita de comte, gros comme le bras. Avoir des bras, en termes de danse, c'est les porter, les remuer avec grâce. Familièrement. Les bras m'en tombent, ma surprise est extrême. Couper bras et jambes à quelqu'un, lui enlever ses moyens de réussir, ou encore lui ôter tout courage. Demeurer les bras croisés, rester sans rien faire. Faire les beaux bras, se donner de grands airs. Faire les grands bras, affecter un crédit, une importance qu'on n'a pas. Fig. Tendre les bras à quelqu'un, lui offrir secours et protection ; l'inviter à approcher. Tendre les bras, implorer du secours. Arrêter, retenir le bras de quelqu'un, à quelqu'un, l'empêcher de frapper ; et, figurément, arrêter sa colère, sa vengeance. S'appuyer sur le bras de quelqu'un, être soutenu par son bras ; et, figurément, avoir son appui. S'appuyer sur un bras de chair, dans le langage mystique, mettre son espoir aux choses temporelles. Recevoir quelqu'un à bras ouverts, le recevoir avec empressement, avec amitié. Avoir quelqu'un sur les bras, en être embarrassé ou chargé. Avoir beaucoup d'affaires, de grandes affaires sur les bras, en être accablé. Se mettre sur les bras, s'attirer sur les bras, c'est-à-dire s'attirer l'inimitié.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot bras.

Citations

  • Mieux vaut finir sa vie dans les bras d'une femme que dans les deux bras d'un fauteuil.

    George Bernard Shaw

  • A un certain âge, les deux bras d'un fauteuil vous attirent plus que les deux bras d'une femme.

    Gustave Flaubert

  • On a les femmes dans les bras, puis un jour sur les bras, et bientôt sur le dos.

    Sacha Guitry

  • Napoléon n'était qu'à moitié corse : il ne croisait qu'un seul bras !

    Coluche

  • On serre toujours contre son sein celui qu'on aime et l'art d'écrire n'est que l'art d'allonger les bras.

    Denis Diderot

  • Il n'y a point de grand conquérant qui ne soit de grand politique. Un conquérant est un homme dont la tête se sert, avec une habileté heureuse, du bras d'autrui.

    Voltaire

  • C'était un gros petit homme, chauve, court de bras, de jambes, de cou, de nez, de tout.

    Guy de Maupassant

  • Et nos deux âmes s'étreignirent de toute la force de nos bras.

    Alphonse Daudet

  • Jamais encore la vérité ne s'est accrochée au bras d'un intransigeant.

    Friedrich Nietzsche

  • J'étends les deux bras : je touche aux deux bouts du Temps.

    Victor Segalen

Expressions

Expressions contenant le mot Bras.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot bras est valide au Scrabble et rapporte 6 points .