Ecouter le mot juge Juge

Définitions

Grand Dictionnaire de la langue française numérisé

  • n.m. Personne qui a le pouvoir de juger, d'apprécier ou de décider quelque chose, qui est appelée à servir d'arbitre dans une contestation ou à donner son avis dans tel ou tel cas : Je vous fais juge de la situation.
  • n.m. Magistrat chargé de rendre la justice en appliquant les lois.
  • n.m. TurfSpécialiste des courses à qui incombe le contrôle du départ (juge au départ, ou starter) et de l'arrivée (juge à l'arrivée) des épreuves et, pour le trot, de la régularité des allures (juge aux allures).
  • n.m. Sports Commissaire chargé, dans une course, de constater l'ordre des arrivées ou de réprimer les irrégularités qui pourraient se produire au cours de l'épreuve. Dans certains sports (patinage, gymnastique notamment), personne chargée de noter les concurrents.
  • n.m. Histoire À Rome, personne privée choisie selon la loi des Douze Tables pour juger une certaine matière. Chez les Hébreux, chacun des chefs temporaires et héros locaux qui, après l'installation en Canaan, exercèrent leur autorité sur un groupe de tribus. (Cette période dite « des juges » [de 1200 à 1030 environ] aboutit à l'institution de la monarchie.)
  • n.m. Droit Magistrat du siège exerçant ses fonctions au tribunal d'instance, de grande instance ou de commerce. Synonyme de juridiction. Tout individu, corps ou personne morale chargés par des États de régler leurs différends sur la base du respect du droit. Membre d'un organe permanent constitué en vue de trancher les conflits juridiques auxquels sont parties un ou plusieurs sujets du droit international (par exemple, les membres de la Cour internationale de justice).
  • n.m. Personne que sa compétence ou son expérience rend plus ou moins apte à apprécier les choses dans un certain domaine : Être bon juge en matière de gastronomie.

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • n. (Droit) Magistrat investi par autorité publique du pouvoir de dire le droit ou reconnaître le fait et de la fonction d’appliquer la loi dans les affaires litigieuses.
  • n. Tribunal, absolument et collectivement.
  • n. (Par extension) Personne appelée à faire partie d'un jury.
  • n. Arbitre, toute personne choisie pour prononcer sur un différend, ou au jugement, à l’opinion de laquelle on s’en rapporte sur quelque chose.
  • n. Personne ou autorité qui juge.
  • n. Celui, celle qui est capable de juger d’une chose.
  • n. (Figuré) Se dit en parlant des sens, de la conscience, etc.
  • n. (Histoire) (Religion) Il se dit aussi de certains magistrats suprêmes qui gouvernèrent le peuple juif durant la période qui commence à la mort de Josué et qui finit à la naissance de Samuel.

Le littré

  • Sens 1: Celui qui juge, qui a le droit et l'autorité de juger. Les jurés ne sont juges que du fait. Dieu le souverain juge. L'Église est juge des choses de la foi. Fig.
  • Sens 2: Homme préposé par autorité publique pour rendre la justice aux particuliers. Autrefois les juges, n'étant pas salariés par l'État, avaient des bénéfices dans les procès.
  • Sens 3: Collectivement et absolument, tribunal. Renvoyer devant le juge, par-devant le juge.
  • Sens 4: Juges de rigueur, les juges qui doivent prononcer suivant la rigueur de la loi ; à la différence des arbitres, qui peuvent se décider d'après l'équité naturelle.Juges de rigueur, s'est dit aussi des juges subalternes ; à la différence des juges qui prononçaient en dernier ressort, et qui se permettaient quelquefois d'adoucir la rigueur de la loi. Juges naturels, ceux que la loi assigne aux accusés, aux parties, suivant leur qualité et l'espèce de la cause. Juges inférieurs, juges qui prononcent en premier ressort.
  • Sens 5: Juge d'instruction, magistrat établi pour rechercher les crimes et les délits, en recueillir les preuves ou indices, et faire arrêter et interroger les prévenus.Juge-commissaire, juge désigné par le tribunal dont il fait partie pour procéder à certaines opérations, et en faire son rapport s'il y a lieu. Juge de paix, magistrat principalement chargé de juger sommairement, sans frais et sans ministère d'avoués, les contestations de peu d'importance, et de concilier, s'il se peut, les différends dont le jugement est réservé aux tribunaux civils ordinaires. Juges extraordinaires, juges qui ne connaissent que de certaines matières distraites par la loi de la juridiction ordinaire.
  • Sens 6: Autrefois, juges ordinaires, juges à qui appartenait naturellement la connaissance des affaires civiles ou criminelles ; à la différence des juges de privilége, et de ceux qui étaient établis par commission.On appelait aussi juges ordinaires ceux qui servaient toute l'année, à la différence de ceux qui ne servaient que par semestre. Juges royaux, ceux qui rendaient la justice au nom du roi. Juges des seigneurs, ceux qui la rendaient au nom des seigneurs. Juge d'attribution, juge qui était établi pour connaître de certaines affaires. Juge délégué, celui qui était commis pour connaître d'une affaire particulière, par opposition à juge permanent. Juge botté, juge qui n'était pas gradué. Juge botté ne se dit plus que fig. d'un juge sans lumière et sans capacité. Juge a quo [duquel, sous-entendu on pouvait appeler], juge subalterne, juge dont on appelait. Autrefois juges et consuls, juges-consuls, aujourd'hui juges consulaires, juges pour les affaires commerciales, juges au tribunal de commerce.
  • Sens 7: Grand juge, titre donné, sous le premier empire, au ministre de la justice.
  • Sens 8: Juge mage ou maje, titre qu'on donnait, dans quelques provinces méridionales de la France, au lieutenant du sénéchal.
  • Sens 9: Nom donné à ceux qui sont chargés de prononcer dans un concours. Les juges du concours.
  • Sens 10: Toute personne ou ensemble de personnes choisies pour prononcer sur un différend, ou dont le jugement, l'opinion a pouvoir de décider. Il se dit, dans le même sens, de toute chose personnifiée.
  • Sens 11: Celui qui est capable de juger d'une chose, de l'apprécier. Se faire, s'établir, se constituer juge de quelqu'un, de quelque chose, se croire capable de juger quelqu'un, quelque chose.
  • Sens 12: Juges du camp, ceux qui, dans les combats judiciaires, dans les joutes et combats de chevaliers, étaient chargés de veiller à ce que tout se passât suivant l'usage et la loyauté.
  • Sens 13: Francs juges, voy. VEHME.
  • Sens 14: Titre des magistrats suprêmes des Juifs avant l'établissement de la royauté. Le livre des Juges ou, simplement, les Juges, le septième livre de l'Ancien Testament, qui contient l'histoire des Juifs pendant la domination des juges.
  • Sens 15: Juge et garde de la prévôté, juge subalterne du bailli.Juge d'armes, officier qui était chargé de vérifier et de certifier les armoiries et les titres de noblesse. Juge-garde, fonctionnaire qui veillait à la fabrication des monnaies.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot juge.

Citations

  • Qui juge lentement juge sûrement.

    Sophocle

  • Je te juge comme tu t'es jugé toi même. Tes propres actions t'on fait frémir de dégoût quand tu les as vues chez autrui.

    Robert Misrahi

  • Un juge populaire est un juge sans avenir.

    Olivier de Tissot

  • Vous me jugez sur mes réponses ? Si vous croyez que je ne vous juge pas sur vos questions !

    Sacha Guitry

  • Il vaut mieux aimer après avoir jugé que juger après avoir aimé.

    Publius Syrus

  • Le jugement implique aussi la condamnation du juge.

    Louis Scutenaire

  • On juge toute sa vie puis on comprend qu'il faut s'abstenir de juger.

    Jean-Marie Poupart

  • De Jugement dernier - C'est déjà tout jugé.

    Jean Mogin

  • Si vous jugez le livre, le livre vous juge aussi.

    Stephen King

  • Je n'ai pas peur de la mort. Je ne crois pas avoir commis ou fait du mal autour de moi au point de craindre le châtiment. Evidemment, on a tous plus ou moins une mauvaise ou bonne conduite, mais je crois que si on compense et si on fait le tout avec sincérité, je n'ai pas l'impression que quand on se présente devant le grand juge, si on a la conscience tranquille, qu'on ait quelque chose à craindre. Je n'ai jamais été déçu par l'amour. Mes amants m'ont apporté une grande expérience. Je ne regrette rien de ce que j'ai fait, de ce que j'ai connu, et si c'était à refaire je recommencerais. Et je remercie le ciel de m'avoir donné cette vie, cette possibilité de vivre, car j'ai vécu à cent pour cent et je ne le regrette pas.

    Edith Piaf

Expressions

Expressions contenant le mot Juge.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot juge est valide au Scrabble et rapporte 12 points .