Ecouter le mot affaire Affaire

Définitions

Dictionnaire Larousse de la langue française numérisé

  • n.f. Ce qui est à faire, ce dont quelqu'un doit s'occuper : C'est une affaire qui peut attendre.
  • n.f. Ce qui concerne quelqu'un : Il fait ce qu'il veut, c'est son affaire.
  • n.f. Domaine qui relève de quelqu'un, qui lui convient parfaitement : La mécanique, c'est son affaire.
  • n.f. Ce qui relève de quelque chose ; question, problème : Une affaire d'honneur, de cœur.
  • n.f. Source de préoccupations, de difficultés ; situation dangereuse, périlleuse : Cette erreur, ce n'est pas une affaire.
  • n.f. Situation plus ou moins complexe qui fait l'objet d'un examen, d'une enquête ou d'une certaine publicité : Affaire policière, politique.
  • n.f. Situation délictueuse, dont le règlement est confié à la justice ; litige, procès : Instruire une affaire.
  • n.f. Entreprise commerciale ou industrielle : Diriger une affaire.
  • n.f. Transaction commerciale, marché, spéculation : Négocier, conclure une affaire.
  • n.f. Transaction commerciale avantageuse : À ce prix-là, c'est une affaire.
  • n.f. Engagement militaire, combat localisé.
  • n.f. Populaire. Coup, vol, hold-up, etc. : Être sur une affaire.

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • n. Chose dont on doit s’occuper, à faire
  • n. Ce qui est le sujet de quelque occupation.
  • n. Ce qui est sujet de quelques préoccupations.
  • n. …bref, toutes les choses qu’on a à discuter, à démêler avec quelqu’un dans le commerce de la vie.
  • n. (En particulier) Convention ; marché ; traité ; transaction commerciale ; entreprise d’industrie ; spéculation financière.
  • n. (Droit) Cas traité par la justice.
  • n. Est aussi un terme général que l’on substitue souvent dans le langage ordinaire à des termes propres et particuliers. Il s’emploie ainsi dans des significations très diverses et quelquefois dans des sens opposés qu’il est impossible d’indiquer tous.
  • n. Effets personnels.

Cordial dictionnaire français en ligne version 21

  • n.f.s. Occupation, matière, ce que l'on fait.
  • n.f.s. Ensemble qui convient (faire l'affaire)
  • n.f.s. Entreprise, firme.
  • n.f.s. Commerce. Transaction, marché réalisé ou à réaliser.
  • n.f.s. Contact personnel.
  • n.f.s. Scandale.
  • n.f.s. Droit. Cas, litige, procédure judiciaire.
  • n.f.s. Intérêt personnel (mon affaire)
  • n.f.s. Affaires : ensemble de marchés et leur contexte économique et commercial.
  • n.f.s. Objets appartenant à quelqu'un, vêtements.
  • n.f.s. (familièrement) Les règles, les menstrues.
  • n.f.s. (Canada). Idée, concept.

Le littré

  • Sens 1: Ce qui est l'objet de quelque travail ; occupation, soin, devoir, fonction. Une petite affaire. Une affaire importante. N'avoir pas d'affaire. C'était l'affaire d'un jour. Charger le fusil et tuer la bête fut l'affaire d'un instant. Je ne me suis mêlé d'aucune affaire. Être accablé d'affaires. C'est mon affaire ; vous n'avez rien à y voir. L'étude est son unique affaire. Ils ont pour unique affaire de toucher leurs rentes. C'est l'affaire d'un bon juge de… Il est tout à son affaire. Faire son affaire d'une chose, s'en charger, en répondre. J'avancerai les frais et j'en fais mon affaire. Faire son affaire d'une chose, savoir la mettre à profit.
  • Sens 2: Tout ce qui est l'objet d'un intérêt. Abandonner un ami dans une affaire qui intéresse l'honneur. Il faut tenter l'affaire. Affaire d'honneur, ou absolument, affaire, un duel, un combat singulier. Il a une affaire d'honneur. Une première affaire, un premier duel. Affaire d'amour, un commerce de galanterie. Affaires d'esprit, les matières de goût. Il veut qu'on le consulte sur toutes les affaires d'esprit.
  • Sens 3: C'est une affaire de, une question de…
  • Sens 4: C'est une affaire, la chose est difficile. Ce n'est pas une affaire, la chose n'est pas importante.
  • Sens 5: Ce qu'il faut, ce qui convient. Ceci est bien mon affaire. La place qu'il a obtenue fait parfaitement son affaire.
  • Sens 6: Faire son affaire [à soi-même], faire son affaire [à un autre]. Faire son affaire [à soi-même], c'est se mettre à l'abri, s'arranger, réussir. Il fait tout doucement son affaire. Il songe à se retirer à la campagne, son affaire est bientôt faite. Faire son affaire [à un autre], c'est le châtier, lui donner une leçon, même le tuer. Son affaire est faite, il a été châtié, puni, tué. L'espion fut découvert, et on lui fit son affaire. S'il le rencontre, il lui fera son affaire.
  • Sens 7: Avoir son affaire, en bonne part, avoir ce qui convient ; en mauvaise part, recevoir correction, châtiment, leçon.
  • Sens 8: Point d'affaire, signifie en aucune façon. Point d'affaire, signifie encore c'est en vain.
  • Sens 9: S. f. plur.: Les affaires de quelqu'un, ce qui l'intéresse particulièrement, ce qui constitue sa situation. Il sent que l'âge vient, et il songe à mettre ordre à ses affaires. Être bien dans ses affaires. Ceux qui sont mal dans leurs affaires.
  • Sens 10: Transaction, marché. J'ai fait affaire avec lui. Il me vend sa maison, l'affaire est conclue. En achetant cette terre, il a fait une mauvaise affaire, une bonne affaire. Ce mariage est pour lui une bonne affaire.
  • Sens 11: Absolument: , les affaires, le commerce, l'industrie, la banque. Il est dans les affaires. Il a quitté les affaires. Les grandes affaires. Les hommes d'affaires, les gens d'affaires. Au sing.: Organiser, lancer une affaire. En mauvaise part, faiseur d'affaires.
  • Sens 12: S. f. pl.: Tout ce qui concerne la fortune et les intérêts de l'État. Le mouvement des affaires. Les affaires d'État. Ce ministre est depuis longtemps aux affaires. Les affaires publiques sont dans une telle situation… Loisirs que laissent les affaires. La vieillesse éloigne des affaires. Affaires spirituelles, affaires qui concernent la religion ; affaires temporelles, celles qui concernent le monde.
  • Sens 13: Embarras, peines, querelles. On lui a suscité mille affaires désagréables et fâcheuses.
  • Sens 14: Se tirer d'affaire, se tirer d'embarras, sortir d'affaire, sortir d'embarras. Une mauvaise affaire, une affaire où l'honneur, la fortune, la vie sont engagés ; une bonne affaire, une affaire où il y a beaucoup d'argent à gagner.
  • Sens 15: Procès, contestation, démêlé. La plus petite affaire d'argent. Suivre une affaire. Affaire civile. Affaire criminelle. Plaider une affaire. Instruire une affaire. Les affaires du barreau.
  • Sens 16: Dans un sens très vague, chose, circonstance, conjoncture.
  • Sens 17: En t. de guerre, combat. L'affaire fut courte, mais chaude. On perdit beaucoup de monde dans cette malheureuse affaire. L'affaire avait été fort mal engagée.
  • Sens 18: Avoir affaire de, avoir besoin de. Ironiquement.
  • Sens 19: Avoir affaire à quelqu'un, avoir à lui parler, à débattre avec lui. Par menace. Si vous tenez ce langage, vous aurez affaire à lui, il vous cherchera querelle, il vous en fera repentir.
  • Sens 20: Avoir affaire avec quelqu'un, avoir à traiter d'affaires avec lui. J'ai affaire ce matin avec le ministre. Absolument: .
  • Sens 21: En termes de fauconnerie, un oiseau est de bonne affaire, quand il est bien affaité, bien dressé pour la volerie. Par extension.
  • Sens 22: En parlant d'une femme, avoir ses affaires, avoir ses règles.
  • Sens 23: Faire ses affaires, aller à ses affaires, satisfaire ses besoins naturels. Autrefois, chez le roi, on appelait chaise d'affaires la chaise percée, et brevet d'affaires, le privilége d'entrer dans le lieu où le roi est sur sa chaise d'affaires. On sait que le roi Henri III fut blessé mortellement, par Jacques Clément, étant sur sa chaise d'affaires.
  • Sens 24: Proverbes. Avoir affaire à la veuve et aux héritiers, c'est-à-dire avoir affaire à forte partie. Ceux qui n'ont point d'affaires, s'en font, c'est-à-dire l'oisiveté fatigue, et on se fait des occupations. À demain les affaires, c'est-à-dire ne songeons aujourd'hui qu'à nous divertir. Chacun sait ses affaires, se dit quand on ne veut pas entrer dans les motifs de la conduite de quelqu'un. Il a plus d'affaires que le légat, c'est-à-dire il est très occupé.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot affaire.

Citations

  • Gagner de l'argent est une affaire d'hommes. Le dépenser une affaire de femmes.

    Nadine de Rothschild

  • La grande affaire de l'homme c'est la vie, et la grande affaire de la vie c'est la mort.

    Joseph Joubert

  • L'administration est affaire de technique, le gouvernement est affaire de personnalité.

    André Siegfried

  • Le judaïsme n'est pas qu'une affaire de foi, c'est avant tout une affaire de pratique sociale.

    Franz Kafka

  • Pour aller aux toilettes avec mon costume de Spider-Man, c'était vraiment toute une affaire.

    Tobey Maguire

  • La littérature est une affaire sérieuse pour un pays, elle est au bout du compte, son visage.

    Louis Aragon

  • Les serments d'amour m'irritent, se plaignait la marguerite. Aussitôt que débute une affaire sentimentale, j'y laisse tous mes pétales.

    Georges Brassens

  • Toute la vie est une affaire de choix. Cela commence par : "la tétine ou le téton ?" Et cela s'achève par : "Le chêne ou le sapin ?"

    Pierre Desproges

  • Ca n'est pas autre chose qu'une «affaire» ; une «combine» de vaste envergure.

    Roger Martin du Gard

  • Cocu : il vaut mieux être plusieurs sur une bonne affaire que seul sur une mauvaise.

    Tristan Bernard

Expressions

Expressions contenant le mot Affaire.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot affaire est valide au Scrabble et rapporte 13 points .