Ecouter le mot couper Couper

Définitions

Grand Dictionnaire de la langue française numérisé

  • v. tr. Sans complément, trancher ou écorcher, blesser en faisant une coupure : Couteau qui coupe.
  • v. tr. Entamer la matière de quelque chose, sectionner avec un objet ou un instrument tranchant : Couper la ficelle avec des ciseaux.
  • v. intr. En parlant d'une voie, mener directement quelque part en traversant un lieu.
  • v. intr. Prendre un chemin, passer à travers un lieu pour aller directement quelque part : Couper par la forêt.
  • v. tr. Familier. Éviter adroitement une fatigue ou un travail ; échapper à : Couper à toutes les corvée.
  • v. tr. Sports Dépasser un concurrent en passant devant lui pour prendre la corde, l'empêcher de passer ou retarder son action. Au tennis et au tennis de table, faire un coupé.
  • v. tr. MinesAbattre du minerai ou du stérile à l'aide d'une machine.
  • v. tr. JeuxSéparer en deux paquets les cartes d'un jeu.
  • v. tr. Géométrie Pour un ensemble, avoir au moins un point d'intersection du premier ordre avec un autre ensemble. Réaliser une intersection.
  • v. tr. CoutureTailler les différentes pièces d'un vêtement d'après un patron.
  • v. tr. Mélanger à une boisson, à un liquide un autre liquide, en particulier de l'eau : Couper son vin.
  • v. tr. Faire cesser une sensation, un phénomène physiologique, pathologique, les interrompre ou en perturber l'évolution : Un produit qui coupe la faim. Chaussettes trop serrées qui coupent la circulation.
  • v. tr. Interrompre un circuit, une communication, faire cesser l'arrivée, la production de quelque chose : Couper le gaz.
  • v. tr. Interrompre la continuité d'une période, d'une activité par une ou plusieurs pauses : Un café à trois heures coupait l'après-midi.
  • v. tr. Marquer trop nettement une séparation, une division dans une forme, la silhouette de quelqu'un, ce qui lui enlève de son unité, de son harmonie : Les jupes coupent la silhouette.
  • v. tr. Se mettre, être en travers du chemin de quelqu'un, et l'empêcher de passer, de progresser : Le camion m'a coupé le passage.
  • v. tr. Croiser une voie, une ligne en parlant d'une autre voie, d'une autre ligne : Carrefour où la nationale coupe la départementale.
  • v. tr. Séparer quelque chose de ce à quoi il tenait, avec un instrument tranchant : Couper des fleurs avec un sécateur.
  • v. tr. Amputer quelqu'un d'un membre, lui sectionner une main, un doigt, un bras, etc.
  • v. tr. Enlever le bout, l'extrémité ou une partie, un morceau de quelque chose avec un instrument tranchant : Couper les cheveux. Je vous coupe une tranche de viande.
  • v. tr. Diviser quelque chose, le partager avec un instrument tranchant : Couper le gâteau en 6 parts.
  • v. tr. Entamer plus ou moins profondément les chairs, entamer la peau avec un objet tranchant, ou blesser avec quelque chose d'extrêmement serré : Les liens serrés lui coupaient les poignets.
  • v. tr. Abîmer une étoffe, le cuir en les fendillant : Mauvais cirage qui coupe le cuir.
  • v. tr. Causer une sensation analogue à celle provoquée par une coupure ; cingler : Le froid lui coupait le visage.
  • v. tr. Diviser un texte en plusieurs parties : Il a coupé son discours en trois parties.
  • v. tr. Enlever une partie dans un texte, un film, etc. : Couper une scène interminable.
  • v. tr. Diviser un lieu, le séparer en deux parties : Une cloison mobile permet de couper le living.
  • v. tr. Diviser profondément un groupe en deux parties antagonistes : Les élections vont couper la France en deux.
  • v. tr. Séparer quelqu'un, un groupe de quelque chose, d'un groupe, interdire toute communication entre eux ; isoler : L'ennemi avait réussi à couper l'armée de ses bases.
  • v. tr. Passer au travers d'une masse fluide : Le bateau coupait les vagues.
  • v. tr. Interdire l'accès à une voie de communication, en barrer le passage : La neige avait coupé la route des cols.

Portail internet "Le Dictionnaire"

  • v. (Figuré) Se contredire, se démentir soi-même dans ses discours, laisser échapper une chose qu’on voulait cacher. Voyez recouper.
  • v. Il se dit des Personnes grasses, et surtout des enfants, lorsque leur chair se fend dans les plis qu’elle forme.
  • v. Entamer la chair, y faire une incision.
  • v. (Danse) Faire le pas qu’on nomme coupé.
  • v. (Escrime) Achever de passer l’épée par-dessus la pointe de l’épée de l’adversaire.
  • v. (Sport) (Jeu de Paume) (Tennis) (Tennis de table) Pousser la balle de manière qu’elle ne rebondisse pas.
  • v. (Cuisine) Mêler un liquide avec un autre de force moindre. Absolument, y mêler de l’eau.
  • v. Prendre un raccourci, Aller par le chemin le plus court.
  • v. Interrompre, arrêter, faire cesser.
  • v. Croiser avec autre chose.
  • v. Traverser.
  • v. (Cartes à jouer) Ne pas fournir, manquer d’une certaine couleur.
  • v. (Cartes à jouer) Détruire, aux cartes, en jouant de l’atout, l’effet des cartes maîtresses.
  • v. (Cartes à jouer) Séparer un jeu de cartes en deux avant que celui qui a la main donne.
  • v. (Médecine) châtrer.
  • v. (Par extension) Tailler suivant les règles de l’art.
  • v. Séparer en deux ou plusieurs morceaux.
  • v. Diviser un corps continu, avec quelque chose de tranchant.
  • v. Barrer, intercepter, rendre impraticable.

Le littré

  • v. tr. Sens 13: À la paume, couper le coup, couper la balle, pousser la balle de manière qu'elle ne fasse point de bond. Terme de jeu. Couper cul, se retirer après avoir gagné et sans donner de revanche. Couper les dés, les jeter en retirant le cornet, pour qu'ils restent à la même place.
  • v. tr. Sens 14: Couper court, abréger. Absolument: . Couper court au discours ; et, elliptiquement, couper au discours. Par extension, mettre un terme. Couper court à quelqu'un, le quitter brusquement en lui faisant une réponse brève et décisive. Et absolument : Monsieur, point tant de paroles, coupons court.
  • v. tr. Sens 15: V. n.: Passer la racloire sur une mesure de grains qui est comble.
  • v. tr. Sens 16: Couper à travers champs, par le plus court chemin, se diriger par la ligne la plus courte. Terme de vénerie. Un chien coupe, lorsqu'il veut gagner la tête de la meute ou lorsqu'il manque de force.
  • v. tr. Sens 17: Terme de peinture. On dit qu'une couleur coupe quand elle n'est pas assez fondue.
  • v. tr. Sens 18: Terme de danse. Exécuter le pas dit coupé. Terme d'escrime. Exécuter le dégagement dit coupé. Couper sous le poignet, dégager par-dessous le poignet de son adversaire. Couper sur pointe, porter une botte en dégageant par-dessus la pointe de l'épée de l'adversaire. On dit aussi couper la mesure, la dégager.
  • v. tr. Sens 19: Terme de jeu de cartes. Séparer en deux un jeu de cartes, après que celui qui les tient les a bien mêlées.Au jeu du lansquenet, prendre carte et se mettre au nombre des joueurs. Il coupait.
  • v. tr. Sens 20: Terme de marine. Couper à terre, aller directement le cap sur la terre.Passer entre un vaisseau et un autre.
  • v. tr. Sens 21: Se couper, v. réfl.: Se blesser avec un instrument tranchant. Elle s'est coupée à la main. Terme de manége. On dit que des chevaux se coupent, quand ils s'entre-heurtent les jambes, ou quand, avec l'un des fers, ils se blessent le boulet de l'autre pied. Se dit aussi des enfants et des personnes grasses, lorsqu'il leur vient des excoriations aux plis que forme la peau.
  • v. tr. Sens 22: Être coupé. Le roc cède et se coupe aisément.En parlant des étoffes, se gâter par les plis. Les étoffes fortes se coupent plutôt que celles qui sont souples et déliées.
  • v. tr. Sens 23: S'entre-croiser. Ces deux lignes, ces deux routes se coupent.
  • v. tr. Sens 24: Fig. Se contredire dans ses assertions. On se coupe aisément quand on ne dit pas la vérité.
  • v. tr. Sens 12: Couper le style, faire des phrases courtes et d'où les liaisons sont absentes.Mettre les repos dans les phrases, dans les vers. Ce vers est heureusement coupé. L'orateur a mal coupé ses phrases. Terme de musique. Couper les sons, marquer un silence d'un son à l'autre.
  • v. tr. Sens 11: Tempérer un liquide par un autre. Couper du vin blanc avec du vin rouge. Absolument: . Couper, c'est mélanger d'eau. Couper le bouillon.
  • v. tr. Sens 10: Gercer, en parlant du froid Le froid m'a coupé les lèvres.Ce vent coupe la figure, il est vif et froid.
  • v. tr. Sens 9: Empêcher, en parlant de la voix, de la parole. Couper la parole à quelqu'un, l'interrompre en la prenant soi-même.
  • v. tr. Sens 8: Terme de jeu de carte. Prendre avec l'atout une carte de son adversaire. Je coupe le carreau. Absolument: . Je coupe à carreau.
  • v. tr. Sens 7: Séparer, diviser. Je couperai cette pièce en deux par une cloison. Se croiser avec. Ce chemin coupe la route d'Orléans. Une ligne qui en coupe une autre à angle droit. Couper l'eau, couper le courant, aller en travers ou en remontant. Fig. Couper à quelqu'un sa journée, déranger le plan de ses occupations. Terme de marine. Le vaisseau coupe la lame, quand l'avant court sur la lame et la traverse. On dit aussi couper la ligne de l'ennemi, quand un ou plusieurs vaisseaux la traversaient et la séparaient en deux, rendant ainsi l'une des parties inutiles pour le combat, alors que les vaisseaux à vapeur n'existaient pas. À Trafalgar, les Anglais coupèrent la ligne française. Fig. Couper l'équateur, traverser l'équateur.
  • v. tr. Sens 6: Passer devant quelqu'un en le séparant de la personne ou de la chose vers laquelle il va. Terme de manége. Couper la volte ou le rond, changer de main en faisant des voltes.
  • v. tr. Sens 5: Barrer, détourner, intercepter. Couper le cours d'une rivière. Couper une route, un passage. Les ponts furent coupés pour empêcher les ennemis de passer.Couper le chemin à quelqu'un, le lui barrer, passer devant lui. Couper les communications, couper les vivres à une place assiégée, empêcher qu'elle ne communique avec le dehors, qu'elle ne se ravitaille. Fig. Couper les vivres à quelqu'un, cesser de subvenir à ses dépenses, lui refuser de l'argent. Couper le feu, circonscrire, borner l'action de l'incendie. Par analogie. Couper la fièvre, empêcher le retour des accès. Fig.
  • v. tr. Sens 4: Enlever, retrancher une, partie d'une chose. Couper un pan de bois. En termes de maçonnerie, couper une pierre, en ôter trop, de sorte qu'elle ne peut pas servir à l'endroit où elle était destinée. En termes de chirurgie, couper un membre, l'amputer. Couper dans le vif, couper, pour mieux extirper un mal, tout autour dans les chairs vives. Fig. Couper dans le vif, prendre des mesures énergiques pour mettre fin à une situation mauvaise. Terme de vétérinaire. Couper un animal, le châtrer.
  • v. tr. Sens 3: Tailler d'une certaine façon. Il s'entend bien à couper les pierres. Couper un habit. Terme de gravure. Conduire d'une certaine manière le burin. Ce graveur coupe bien le cuivre. Exécuter en creux ou en relief différents ornements. Terme de sculpture. Couper le plâtre, faire à la main des moulures ou autres ornements en plâtre. Terme d'architecture. Couper du trait, faire le modèle d'une voûte ou d'une pièce de trait en petit, avec de la craie, du plâtre, etc. Absolument: , en termes de cordonnier et de tailleur, tailler le cuir ou l'étoffe selon les règles du métier. Il coupe bien. En termes de jardinage, couper à l'épaisseur d'un écu, couper en moignon, couper en talus, couper en pied de biche, couper carrément, termes de LA QUINTINYE, Jardins, t. I, dans RICHELET.
  • v. tr. Sens 2: Se couper, couper à soi-même. Se couper les ongles. Coupez-vous du pain. En taillant sa plume, il s'est coupé le doigt. Se couper la gorge, se donner la mort en s'ouvrant la gorge. Se couper la gorge avec quelqu'un, se battre en duel avec lui.
  • v. tr. Sens 1: Diviser un corps avec un instrument tranchant. Couper du pain avec un couteau, du bois avec une hache. Familièrement. À couper au couteau, se dit de choses épaisses, d'un liquide plus consistant qu'il ne doit l'être. Un brouillard, une fumée à couper au couteau. Voilà un bouillon à couper au couteau. Absolument: . Ce rasoir coupe bien. Couper la bourse à quelqu'un, lui voler sa bourse. Couper la gorge à quelqu'un, et, populairement, le sifflet à quelqu'un, l'égorger, le tuer. On coupa la gorge à tous les Français dans les Vêpres siciliennes. Fig. Couper la gorge à quelqu'un, lui faire perdre sa position, lui causer un grand dommage. Fig. Couper le sifflet à quelqu'un, le rendre muet. Familièrement. Je lui couperai les oreilles, se dit par exagération et par menace. On dit aussi couper le nez. Couper le visage à quelqu'un d'un coup de cravache, lui asséner un coup de cravache à travers la figure. Fig. Couper la jupe, couper la robe au cul, façon de parler grossière qui se dit à des prostituées ou à des femmes qui ne valent pas mieux. Fig. Couper l'herbe sous le pied à quelqu'un, le supplanter dans une affaire. Couper pied à un abus, en ôter la cause. Couper bras et jambes à quelqu'un, lui ôter tout moyen d'agir efficacement, et aussi lui causer une consternation grande. Cette nouvelle m'a coupé bras et jambes. Fig. Couper le mal à sa racine, l'attaquer à sa source et l'extirper.

Adoptez moi !

Aidez Dicolink (et améliorez votre référencement! ) en adoptant le mot couper.

Citations

  • Dans les pays musulmans, certains ont voulu couper la scène du baiser entre Catherine Deneuve et Fanny Ardant dans "8 femmes". J'ai refusé, mais je n'ai pas vérifié toutes les copies dans le monde entier. Les Américains ont voulu eux couper la scène du suicide du père, ce qui était débile !

    François Ozon

  • Evalcus se jetta à costé, et luy tira un coup d'espée, duquel il faillit à lui couper la main.

    Jacques Amyot

  • Baise la main que tu ne peux couper.

    Abu Shakour

  • Baisons la main que nous ne pouvons couper.

    Henry de Montherlant

  • Frapper à la racine du mal équivaut à en couper mille branches.

    Thoreau

  • Je sais pourquoi tant de gens aiment couper du bois. C'est une activité où l'on voit tout de suite le résultat.

    Jean de La Fontaine

  • La parole est comme un fil, il ne faut pas la couper par des propos sans intérêt.

    Massa Makan Diabaté

  • Les arbres se sont fait couper les feuilles.

    Jules Renard

  • Mon départ était le seul moyen de couper court à cette intrigue sans issue.

    Théophile Gautier

  • Nous avons choisi, pour lui couper la tête, le seul roi qui n'en avait pas.

    Henri Jeanson

Expressions

Expressions contenant le mot Couper.

Discussions

Comments (0)

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire. C'est rapide et facile.

Scrabble

Le mot couper est valide au Scrabble et rapporte 10 points .